AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 soaking wet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Park Russell
β BETA
PROFIL

get to know me
05/07/2016
32
10
26
04/01/1991
nam joo hyuk



» keith
» autumn
» murdoc + eunji
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: soaking wet   Jeu 7 Juil - 8:17

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


Le sac sur le dos, je m'éloigne en solitaire du village. J'ai décidé d'aller me détendre un petit peu. Le petit accrochage avec Keith m'a mis les nerfs en pelote et je n'arrive pas vraiment à décolérer depuis quelques jours. Je pousse un soupir sur le chemin du terrain partagé. Ce n'est vraiment pas le moment pour moi de croiser un Iriel et pourtant, j'ai de fortes chances de tomber sur l'un d'entre eux. Je sais que l'établissement est neutre et que les affrontement sont interdits dans l'enceinte mais ça ne m'étonnerait même pas qu'un crétin d'Iriel décide de faire le malin pour rouler des mécaniques. Je pousse un léger soupir tout en continuant ma route pour les sources chaudes. L'idée vient de Murdoc, qui m'a senti un peu tendu ces derniers jours. J'y suis déjà allé auparavant mais mes visites là bas restent assez rares. Je crois qu'aujourd'hui cependant, ça peut me faire du bien. Mes muscles sont tendus et je n'arrive pas à me détendre. Je ne compte très certainement pas m'y éterniser par contre. L'idée de me voir barboter dans un bassin fumant me ait doucement sourire, il faut le dire.

L'établissement s'est adapté aux horaires de vie des lycans et bien que la soirée soit déjà avancée, je sais que je trouverai porte ouverte. Ca ne rate pas et la personne à l'accueil, après m'avoir accueilli poliment, semble vouloir me montrer la direction. Je lui évite de se déplacer en lui indiquant que je suis déjà venu précédemment et que je trouverais bien mon chemin de toute façon. On me donne ma carte et je m'aventure plus loin dans le bâtiment. Je ne mets pas tant de temps à trouver ma chambre et m'y installe rapidement : je n'ai pas emmené grand chose avec moi. Ni une ni deux, je vais à la salle de bain pour me récurer de fond en comble puis une fois sec, j'enfile la tenue préparée pour moi et je repars en quête du bassin. Mes affaires finissent empilées sans dessus-dessous dans le petit casier des vestiaires que je m'approprie et c'est avec ma petite serviette que je sors. La vapeur à la surface m'attire, me faisant penser à la chaleur dans laquelle je suis sur le point de me couler. Je rentre dans l'eau progressivement et pousse un long soupir de satisfaction : il faut que je me rappelle de remercier Murdoc en rentrant demain. Il n'y a qu'une seule femme dans le bain. Avançant dans le bassin, je vois un rocher qui me fait particulièrement de l'oeil et décide de me plonger dans l'eau jusqu'au cou pour m'y adosser. La femme passe alors devant moi pour sortir de l'eau et je ne peux m'empêcher de laisser mes yeux traîner sur son corps tout en pensant au fait que je l'ai fait fuir. En vérité, ça m'est égal : le bain est pour moi maintenant. Un petit sourire flotte à nouveau sur mes lèvres tandis que je ferme les yeux pour profiter.
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang Autumn
β BETA
PROFIL

get to know me
04/07/2016
24
7
21
15/11/1995
minatozaki sana

vykmurdocrussell


Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t68-bang-autumn-fallen-leaves

MessageSujet: Re: soaking wet   Jeu 7 Juil - 14:22

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


Le ciel s’assombrit. Seuls quelques rayons du soleil réussissent toujours à percer le voile de nuages qui semblait se former dans le ciel. Doucement, je papillonnai des yeux, rangeant mes effets personnels. J’avais mentionné partir en chasse pour la soirée, mais je n’avais aucunement l’intention de ramener quoi que ce soit au bercail. J’avais plutôt envie de lâcher prise, de relaxer, pour une fois. Je n’avais pas envie de partir aux trousses d’une biche sans défense, même si mon estomac me disait que je devais me nourrir. Les omégas et les deltas pouvaient s’arranger pour une simple soirée. C’est pourquoi, sac sur le dos, je m’étais dirigée en terrain neutre. Byung Senses, c’était ma destination. Je comptais en profiter, passer la nuit à l’établissement s’il le fallait, mais je n’avais pas l’intention de retourner au camp de sitôt.

La dame à l’accueil me remis la clé et je la remerciai, m’inclinant poliment. Le service reçu dans cette institution était toujours parfait. Je me dirigeai rapidement vers le vestiaire des femmes, le trouvant quasiment vide. J’aurais pensé rencontrer bien plus de gens, surtout vers cette heure. Une femme entra dans la pièce et je lui offris un léger signe de tête, un sourire presque gêné flottant sur mon visage. Je pose toutes mes choses dans l’un des petits casiers, passant à la salle de bains. C’est la serviette enroulée autour du corps que je sors finalement du vestiaire, regardant de long en large le bassin. Une légère fumée s’en échappe, signe que l’eau est bien plus chaude que l’air ambiant. C’est ce dont j’avais de besoin. Une eau bien chaude pour relaxer, détendre mes muscles et oublier tout le reste. Mes yeux s’arrêtent un instant sur une silhouette, placée au fond du bassin, contre une roche. Je m’approche lentement du bassin, y glissant le bout de mes orteils pour m’assurer que ce n’est pas brûlant. Mes pupilles s’accrochent toutefois au visage du jeune homme précédemment remarqué et mon sang semble se glacer dans mes veines. Lui. Ici. Pourquoi lui, pourquoi maintenant. Notre dernière rencontre avait été plutôt… mouvementée, si je puis dire. J’avais tenté d’oublier cette rencontre, de faire comme si elle ne s’était jamais produite, mais, inévitablement, les souvenirs me revenaient toujours en tête. Je poussai un léger soupir, retirant ma serviette avant de me glisser dans l’eau. Je suis certaine qu’il m’a déjà entendu arriver. C’est pourquoi je lui tourne le dos, submergée jusqu’aux hanches, relevant mes cheveux en un chignon que j’attache au niveau de ma nuque. « Si tu veux que je parte, dis-le tout de suite. » Je tournai lentement la tête en sa direction, un faible sourire aux lèvres, m’immergeant jusqu’aux épaules. J’en profitai d’ailleurs pour me retourner, prenant place sur le rebord opposé au jeune homme. Certes, les sources chaudes étaient un terrain neutre, mais qui savait vraiment ce qui se passait lorsqu’un Iriel et un Yazur se retrouvaient seuls. Il était tout aussi apte à m’arracher la gorge que je l’étais et, si je me fiais à notre précédente rencontre, je savais que tout pouvait dégénérer très rapidement.
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Russell
β BETA
PROFIL

get to know me
05/07/2016
32
10
26
04/01/1991
nam joo hyuk



» keith
» autumn
» murdoc + eunji
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: soaking wet   Ven 8 Juil - 0:25

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


Le silence ambiant et l'atmosphère calme qui règnent dans le main m'aident à me détendre. C'est exactement ce dont j'avais besoin et je dois dire que le fait qu'il n'y ait personne, chose étrange, est un véritable plus. Peut-être que toutes les chambres de ce soir ont été réservées avec des bains privés. En vérité, ça m'est bien égal. Je suis même plutôt reconnaissant d'être seul. Je me tends légèrement en imaginant débarquer certaines personnes en particulier. Même pas besoin d'être un Iriel pour m'irriter et me faire sortir de mes gonds, certains Yazurs s'en sortent très bien tout seuls.

Le doux clapotis de l'eau qui coule dans le bassin est agréable et je m concentre dessus pour sortir de ma tête toutes ces fameuses personnes que je ne voudrais croiser pour rien au monde. Mes muscles apprécient l'eau chaude et se détendent naturellement. Le bruit de la porte se fait entendre après un instant et je fronce les sourcils par réflexe, gardant les yeux fermés. C'était trop beau de toute façon et je sais bien que c'est un bain ouvert à tous, je n'ai pas le droit de me plaindre. Mes paupières restent closes ou du moins, c'était mon souhait de départ : l'odeur qui effleure mes narines me font les ouvrir aussitôt, tournant la tête pour distinguer un silhouette féminine dans la vapeur, à l'extérieur du bain de l'autre côté. « Oh. » Pourquoi elle ? Non stop, peut-être que mon nez me joue des tours, que je suis déjà trop détendu pour reconnaître son odeur ? Quelque chose me dit que ce n'est pas le cas. Bientôt, le doute n'est plus possible : les formes s'accentuent pour laisser place à l'identité de la nouvelle arrivante. Je me redresse automatiquement et la regarde d'un air méfiant. Je crois que c'est officiel, je n'ai pas de chance dans la vie. Quelles probabilités y avait-il pour que la première personne qui me rejoigne dans ce bain ne soit autre qu'elle ? Je me suis toujours dit que je ne la reverrais jamais et qu'il valait mieux oublier ce dérapage, tout simplement. Le destin a visiblement envisagé les choses autrement. Je pousse un léger soupir ; je ne sais absolument pas comment agir dans une telle situation. Elle se tient là comme preuve tangible de mon erreur passée et je ne peux empêcher mon esprit de retracer la précédente rencontre. Je me racle la gorge brièvement et rapporte mon attention sur elle à nouveau, détournée depuis peu. Une petite voix au fond de moi me dit que ça serait effectivement dommage de passer à côté d'une telle vue. Je l'entends soupirer à son tour et fronce les sourcils. Elle s'attache alors les cheveux et est la première à prendre la parole à ce moment-là. Son regard croise finalement le mien par dessus son épaule et je hausse les miennes d'un geste se voulant détaché. « je n'ai pas le droit de t'ordonner de partir ou de rester. tu fais bien ce que tu veux. » Sa présence ne me dérange pas plus que ça même si j'avoue que je ne suis pas des plus à l'aise. Est-ce un signe qui m'est envoyé pour me rappeler que j'ai fauté ? Mes yeux sont fixés sur elle cependant tandis qu'elle se coule dans l'eau lentement, me rappelant ainsi une des raisons pour lesquelles ce dérapage s'était produit. Je ne peux pas dire qu'elle ne me plaise pas physiquement, je déplore simplement le fait qu'elle soit une Iriel. Je me tends alors en pensant que peut-être, ils sont venus en groupe. Je détesterais me retrouver en présence de plusieurs de ces chiens. « tu es seule ? »
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang Autumn
β BETA
PROFIL

get to know me
04/07/2016
24
7
21
15/11/1995
minatozaki sana

vykmurdocrussell


Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t68-bang-autumn-fallen-leaves

MessageSujet: Re: soaking wet   Ven 8 Juil - 17:43

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


J’ai fauté, en effet. Une erreur de parcours que je ne voulais pas répéter, que je préférais oublier. J’avais passé plusieurs jours à rester dans l’ombre, à me faire oublier dans l’espoir que personne ne remarque le faux pas que je venais de commettre. Bien entendu, personne ne s’en était aperçu. J’avais peut-être éveillé certains soupçons en étant un peu plus agressive qu’à l’habitude, mais nous avions toujours le bénéfice du doute. Tout le monde pouvait avoir une mauvaise journée, même chez les loups. Surtout chez les loups. Mes prunelles détaillèrent lentement les épaules du jeune homme, du moins, ce que je pouvais en voir. Flancher fut d’une facilité extrême, je me demande toujours pourquoi ce fut si simple, pourquoi je me suis laissée aller aussi rapidement. Peut-être suis-je simplement timbrée.

Russell ne semble pas s’opposer à ma présence. Et il a bien raison, il ne peut pas vraiment m’empêcher de rester ici. Le bain est public, l’établissement se trouve en territoire neutre. S’il décide de me chasser à coups de griffes, il aura les employés de l’endroit sur le dos pour un long moment. C’est pourquoi un léger sourire se glisse sur mon visage suite à ses paroles, m’installant un peu plus confortablement dans l’eau. Le bout de mes doigts pianote sur ma jambe, tête baissée, le bout de mon nez frôlant la surface de l’eau. Je sens son regard posé sur moi et je relève les yeux, retrouvant son regard. Sa question ne me surprend pas. Un Yazur en présence d’un Iriel se méfie toujours, et vice versa. « Je serais un peu moins sur mes gardes si j’étais venue avec quelqu’un d’autre. » Certes, je semblais bien calme, mais j’attendais un seul faux mouvement pour lui sauter à la gorge. Parlant de gorge… Je me redresse légèrement, m’avançant lentement, gracieusement, jusqu’à me retrouver à ses côtés. Du bout de l’index, je viens retracer sa jugulaire, ma tête se penchant sur le côté. « Aurais-tu peur que je t’arrache la gorge et que tu ne puisses jamais retourner parmi les tiens? » Je susurre ces mots au creux de son oreille, me retournant lentement pour instaurer une certaine distance entre nous deux. « Je serai bien moins clémente avec toi qu’avec la biche de l’autre jour. » Même si nous savions tous les deux comment cette histoire s’est terminée.
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Russell
β BETA
PROFIL

get to know me
05/07/2016
32
10
26
04/01/1991
nam joo hyuk



» keith
» autumn
» murdoc + eunji
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: soaking wet   Ven 8 Juil - 19:05

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


Quand on a dérapé une première fois déjà, la route est toute tracée. Je ne veux pas dire par là que je vais forcément emprunter le même chemin à présent, tout est une question de volonté, mais je me dis simplement que j'aurais peut-être préféré ne pas être le seul Yazur ici ce soir. Ca m'aurait très certainement aidé à rester droit et inébranlable. Je ne peux plus craquer : une fois déjà était une fois de trop. Ce dérapage est passé inaperçu la première au sein de mes pairs, par chance. Je ne voudrais pas tenter à nouveau le diable, ou plutôt, je ne devrais pas me laisser tenter par le diable.

J'attends sa réponse avec impatience ; je sais que j'aurais du mal à me contenir si d'autres Iriels débarquent et la décision la plus sage serait de quitter les lieux plutôt que d'en découdre dans un tel endroit. Mes yeux restent fixés sur elle et une partie de moi essaie de se convaincre que ce n'est qu'en attente de sa réponse. L'autre en revanche me souffle que je n'ai absolument aucune excuse pour la regarder ainsi et que je devrais peut-être oublier mes principes une deuxième fois. Je détourne les yeux lorsque cette dernière petite voix prend le dessus sur l'autre, me redressant dans l'eau, les yeux fixés sur le sol du bain, visible à travers l'eau limpide. Je n'en reste pas moins prudent, les sens en éveil : j'ai déjà eu affaire à elle auparavant mais le dénouement de notre rencontre n'est en aucun cas une garantie quant à son comportement.

Elle reprend la parole et je remercie intérieurement je-ne-sais-qui de ne pas m'avoir ramené une troupe d'iriels ici. Je redresse alors la tête, haussant un sourcil à ses mots. « sur tes gardes ? » Un léger sourire naît sur mes lèvres, regardant droit devant moi. « tu veux dire que je ne te mets pas à l'aise ? » Ironie, quand tu nous tiens. Toute cette histoire n'aurait jamais du arriver mais difficile de revenir en arrière maintenant, et croiser la jeune femme ici ce soir n'aide en rien à oublier cet épisode.

Un léger bruit d'eau se fait entendre : elle se rapproche. Mes yeux dérivent à nouveau dans sa direction, méfiant. Elle arrive et mon regard dérive peut-être un peu trop, l'eau déformant son corps mais ne laissant cependant rien à l'imagination. Sa main se tend vers moi et je relève les yeux, suivant le mouvement de près. Son doigt passe le long de mon cou et les mots qui suivent sont murmurés à mon oreille. A vrai dire, vu son attitude,  j'ai plus peur de céder à la tentation charnelle qu'elle représente que de la voir m'arracher quoi que ce soit. « essaierais-tu de me séduire pour mieux m'abattre ? » Peut-être, qui sait après tout avec les Iriels, cela pourrait bien être une de leurs techniques de sournois. C'est bien pour cette raison que, aujourd'hui, tout comme la dernière fois, je reste sur mes gardes. Elle se détourne de moi et je laisse mon regard parcourir son dos, me redressant dans l'eau pour attraper son poignet et passer sa main dans son dos. La prise est là et je la maintiens mais on sait tous les deux qu'aucune force n'est employée dans ce geste. Je me rapproche d'elle et me penche par dessus son épaule pour que ma voix se rapproche à son tour de son oreille. « cette pauvre biche ne s'attendait certainement pas à ça la dernière fois.. qu'est-ce qui te fait dire que je te laisserais mener la danse aujourd'hui ? » J'effleure son cou de mon nez et inspire son odeur, relâchant sa main. « il faudrait peut-être que je retravaille à t'imprégner de l'odeur d'un yazur à nouveau .. »
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bang Autumn
β BETA
PROFIL

get to know me
04/07/2016
24
7
21
15/11/1995
minatozaki sana

vykmurdocrussell


Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t68-bang-autumn-fallen-leaves

MessageSujet: Re: soaking wet   Sam 9 Juil - 2:01

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


Venir accompagnée, c’est ce que j’aurais dû faire, en effet. Cela m’aurait permis de rester sage dans un coin sans avoir peur que quoi que ce soit se produise. Je n’aurais pas eu à penser à la tentation, à me retenir de faire quoi que ce soit. Les sources chaudes étant en territoire neutre, je ne peux m’accorder un écart de conduite sous peine d’être expulsée et ne plus avoir accès à l’endroit. Ça se rendrait surtout aux oreilles de ma meute et c’est la dernière chose dont j’avais envie.

Mes gestes sont tous calculés. Je sais où je m’en vais, chaque mouvement de hanche, de bras, d’épaule est pensé à l’avance. Même dos à lui, je sais qu’il me regarde. Je peux sentir son regard caresser ma peau, me transpercer. Je n’en suis aucunement gênée. C’est même plutôt flatteur. La situation est tout autre que la dernière fois, et pourtant. « Est-ce qu’un Iriel peut vraiment être à l’aise face à un Yazur, peu importe la situation? » demandais-je en réponse à sa question. Je resterai toujours sur mes gardes face à la meute ennemie. Je reste parfois sur mes gardes avec les membres de ma propre meute, ça montre à quel point je fais confiance aux autres… Et j’aurais dû me méfier plus que ça. Russell attrape mon poignet, le passant derrière mon dos. Il n’utilise aucune force, mais toute de même, je me retrouve en position d’infériorité. Un grondement sourd s’échappe d’ailleurs du creux de ma gorge, preuve de mon mécontentement. Mon visage se tourne toutefois lorsque je sens son menton contre mon épaule, cette proximité m’étant étrange. Étrange, parce qu’elle ne m’est aucunement désagréable, et pourtant, je devrais être en train de lui éclater la gueule. Sa question me laisse toutefois pantoise. Le bout de son nez glissant contre ma peau m’arrache un frisson, la chair de poule naissant sur mon épiderme. Il peut très bien le voir, aucune façon de lui cacher l’attirance que j’ai. Elle est bien présente, inutile de prétendre le contraire. Ce serait me mentir alors que les preuves sont plus qu’évidente.

Le Yazur relâche finalement ma main et je la ramène vers moi, frictionnant lentement mon poignet. « Qu’est-ce qui te fait dire que j’ai envie de mener la danse, cette fois? » Je réponds finalement à sa question avec une franchisse qui m’impressionne moi-même. D’un seul coup, je laisse tomber mes barrières, mes préceptes. Je me laisse une nouvelle fois aller à la tentation, sachant pertinemment que ce n’est absolument pas la bonne chose à faire. Je me retourne pourtant, posant mes mains contre le torse de Russell, le forçant ainsi à se rasseoir. J’en profite d’ailleurs pour monter à cheval sur ses cuisses, laissant mes mains remontrer le long de ses bras, glissant ensuite sur sa nuque que je caresse distraitement. « J’essaie peut-être de te séduire parce que j’ai envie de toi, pas pour mieux t’abattre… » La franchise, encore une fois. Un léger sourire se glisse sur mon visage suite à mes mots, glissant mon visage au creux de son cou, le bout de mon nez frôlant sa peau tout comme il l’avait fait auparavant. Je remonte sa jugulaire, frôlant ensuite sa mâchoire, m’arrêtant à la hauteur de ses lèvres, soufflant chaudement contre ces dernières. Je finis par les cueillir lentement, délicatement, avec une douceur qui ne m’est pas habituelle et qui contraste énormément avec notre dernière rencontre. Je n’ai pas envie de me presser. Je sais que je ne regretterai pas ce choix, contraire à la dernière fois. Je le fais en toute conscience, de mon plein gré. J’ai envie de m’amuser.
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Park Russell
β BETA
PROFIL

get to know me
05/07/2016
32
10
26
04/01/1991
nam joo hyuk



» keith
» autumn
» murdoc + eunji
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: soaking wet   Dim 10 Juil - 0:56

soaking wet (hot springs)

russell & autumn


« Je ne peux pas t'en tenir rigueur si tu ne baisses pas ta garde. Tu sais cependant que je ne t'ai fait aucun mal la dernière fois, plutôt tout le contraire. » Un vague sourire flotte sur mes lèvres, l'expression de mon visage en contraste avec les muscles de mon corps tendus. Oui, j'ai déjà eu affaire à elle une fois mais je serai un imbécile de relâcher ma vigilance trop vite. En tout cas, stratégie de sa part ou non, j'ai l'impression que résister à ses charmes me sera difficile. Si elle s'était contenter de rester à distance peut-être mais non, il avait fallu qu'elle s'approche autant. Je ne m'en plains qu'à moitié : la vue que j'ai désormais sur son corps nu n'est pas désagréable. Je reste prudent néanmoins, je sais ce qu'une seconde d'inattention peut entraîner et je ne suis pas vraiment du genre à faire confiance aux autres facilement. Encore moins à une Iriel. Ma question se pose naturellement mais je sais aussi que si jamais c'était le cas, si elle me voulait vraiment du mal, elle ne m'en dirait rien. Ce n'est pas l'incertitude à ce sujet qui m'empêcherait de prendre du bon temps. Je n'ai jamais couché avec une Iriel autre qu'elle. Je me demande encore aujourd'hui ce qui m'a pris d'agir ainsi, bien que le souvenir que j'ai de cet épisode dans la forêt ne soit pas des plus déplaisants, au contraire. Juste surprenant.

Le grondement qu'elle laisse échapper lorsque je passe dans son dos contribue à réveiller l'animal en moi. Elle ne se débat pas pour autant et je la relâche en laissant ma main s'attarder sur son avant-bras un instant, sentant la chair de poule sur sa peau. Je hausse un sourcil et me lèche les lèvres. Cette même tension sexuelle que celle qui nous avait fait craquer la première fois est à nouveau palpable entre nous et le désir est grandissant autant pour l'un que pour l'autre. Les besoins primaux que cette attirance physique et charnelle créent ne demandent qu'à être comblés. Les mots qui s'échappent alors de ses lèvres me font hausser un sourcil surpris, retrouvant mon sérieux après ce ton qui semblait lui-même dénué de toute plaisanterie ou taquinerie. Est-elle sérieuse ? Elle se retourne alors et sa détermination est visible sur son visage, me déstabilisant un bref instant. Je me rassois tandis qu'elle me pousse à le faire et viens s'installer sur mes genoux. Mes mains se posent machinalement sur les hanches de cette femme à qui je ne peux plus cacher le signe physique du désir qu'elle fait naître en moi. Je lève les yeux pour la regarder sans broncher, désormais légèrement plus haute que moi. « Peut-être est-ce réciproque .. », dis-je d'une voix légèrement plus rauque que la normale, ne lâchant pas son regard. Elle n'a pas énormément d'effort à faire pour me séduire.

C'est différent aujourd'hui de ce que c'était la dernière fois, moins soudain, moins primitif mais pas moins intense pour autant. Mon instinct me crie au danger lorsqu'elle passe proche de mon cou et une de mes mains remonte vers son propre cou, mes doigts posés contre sa peau. Réflexe. Ses lèvres finissent par remonter jusqu'aux miennes et ma main retombe à sa place initiale. Le baiser est lent, étonnamment lent et je finis par serrer doucement sa lèvre entre mes dents. Ma langue suit alors et je goûte à la sienne en prenant inconsciemment le contrôle. Mes mains glissent plus bas cette fois-ci et plongent sous l'eau pour suivre la courbure de son corps, glissant contre ses fesses et la rapprochant fermement de moi. « Pourquoi je n'arrive pas à te résister ? » soufflé-je après un moment contre ses lèvres. Je me le demande sincèrement. C'est comme si son corps m'envoûtait, endormait presque mes instincts animaux liés à l'aversion de l'ennemi pour réveiller ce besoin primaire de la chair. Mes mains tiennent toujours fermement ses fesses pour la maintenir contre moi et puisque la tentation s'offre juste devant moi, je me penche légèrement et laisse mes lèvres se refermer sur le bout d'un de ses seins, avide d'y goûter. S'il est question de remettre ça une deuxième fois, autant profiter de l'occasion pleinement et consommer ce fruit défendu jusqu'au bout.
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PROFIL

get to know me
◆ ◆

MessageSujet: Re: soaking wet   

Revenir en haut Aller en bas
 

soaking wet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Byung Senses-