AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 (18+) you still are a bastard (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 14:23


 you still are a bastard
(keith)



Tout était devenu étrange. Il y a quelques semaines déjà, Linn était en train d'embrasser Keith et maintenant.. Le loup l'ignorait. Pire, il l'emmerdait, pas autant qu'avant, mais il le bousculait souvent, ou l lui donnait des ordres, auxquels Linn obéissait. Ouais, il obéissait. Mais il l'avait promis ! Puis, Keith était devenu étrange du jour au lendemain. Linn n'avait pas trop saisi pourquoi, même s'il avait volontairement ignoré le loup. Il lui avait dit, non, de faire comme si rien ne s'était passé ? Linn n'avait fait qu'obéir !

Et ça lui foutait la rage, au petit humain, parce qu'il avait aimé embrasser le loup. Mais.. Y'avait plus rien eu. Puis Il Nam n'était plus. Un nouvel alpha avait pris le pouvoir. Linn avait perdu toutes ses occupations, tout ce qu'il faisait.. Bref, la déprime dans Linn, qui avait passé de sacrés jours seuls à se morfondre, à se demander ce qu'il devenait puis.. Finalement, Linn s'était décidé à se donner un peu répit, à se reposer. Et comment se détendre ? Aller en ville. Depuis le changement d'alpha, Linn s'y était rendu, uen fois, par curiosité, et il avait déjà rencontré plusieurs humains et humaines. Des confrères, bien différents, pourtant, de lui. Il avait aussi trouvé le Jwaigui Kkot, ce petit coin où beaucoup de loups traînaient, dont un qui lui avait donné rendez vous 's'amuser". Linn n'était pas quelqu'un de très débauché, pourtant, mais il en avait envie, là, tout de suite, maintenant, alors il n'avait râlé quand ils s'étaient installés juste à côté de la bâtisse. Il faisait encore jour, et beaucoup de passants les croisaient, alors que Linn embrassait fougueusement l'autre - sans honte aucune non, ce n'était qu'un delta, puis, il ne pouvait pas lui arriver grand chose ici, il y avait trop de monde.  Alors l'humain jouait avec les lèvres de l'autre, ses dents et sa langue s'y mêlant - autre qui ne se gênait pas pour poser une main sur le derrière du petit homme, qui se laissait docilement faire. Il avait juste besoin de passer un bon moment pour oublier.

P'tain, si j'pouvais juste aller au village avec toi.. Viens, Linn, on va dans ma chambre, et j'te fais-  D'un coup de lèvres, je le faisais se la fermer - pas qu'il m'ennuyait, mais je n'avais pas envie de retourner au village.   J'ai vu un hôtel pas loin, on a qu'à y aller, non ? Et il acquiesce, il embrasse une dernière fois l'humain, avant de glisse sa main dans la poche arrière de son jean - et ils font demi-tour pour y aller. Ouais, il devait arrêter de penser à Keith. Oublier. Oublier en se faisant ce loup. Puis, il n'était pas dégueulasse, loin de là.


Dernière édition par Yoon Linn le Jeu 7 Juil - 23:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 15:12


 you still are a bastard
(linn)



Plusieurs semaines étaient passés depuis cette fameuse nuit de pleine lune. Depuis cette nuit, je n'avais fait que pensé à Linn. Enfin, non, pas tout à fait. Je m'occupais l'esprit en chassant, courant dans les bois, m'entraînant -dans ces moments, je me dévêtais de moitié, au cas où il passe dans le coin-. Je me réjouissais à chaque fois que j'allais rendre visite à ma cousine ou que j'allais voir Il Nam pour lui faire des rapports ou simplement pour remplir ma fonction de bêta. A ces moments, je faisais toujours en sorte de le croiser, de le bousculer pour qu'il me regarde. Dès que je le voyais en mauvaise posture, j'arrivais au galop pour lui donner des ordres, plus absurdes les uns que les autres. Je l'éloignais de celui qui lui cherchait des noises. Je le protégeais, comme je m'étais promis. Une fois la nuit arrivée, c'est à ce moment que ce loup sans poils occupait pleinement mon esprit. Je ne dormais quasiment plus. J'avais même repris le dessin pour extérioriser mes pensées, dessiner nos souvenirs, les lieux où je l'avais vu, dessiner ses lèvres que j'avais parfaitement mémorisé, comme ses yeux, son visage entier. Je m'étais imprégné de ce garçon au trois quart humain, plus que de raison. J'étais même complètement accro à lui. Il me rendait fou.

Puis ce funeste incident. La mort d'Il Nam. Linn avait arrêté de travailler comme bonne à tout faire dans la maison alpha. Ce nouveau loup, aussi puissant que notre ancien chef n'avait pas les même idéologie. Il hésitait, demandait conseil à ses bêtas. S'il ne se sentait pas capable de régner, il ne fallait pas tuer notre ancien chef. Pourtant, la loyauté envers ma meute m'obligeait à lui obéir bien que la plupart du temps, c'était à contre cœur. Décidément, j'avais du mal avec cette alpha. Seul point positif, j'avais un peu plus de temps pour moi. Et ça tombait bien parce que j'avais usé presque toute ma peinture aquarelle et mes crayons, n'en parlons pas. Entre les multiples croquis que j'avais fait près de la rivière, les essaies pour retrouver mon niveau passé, autant dire qu'il ne me restait plus que du 6B et on sait tous qu'une esquisse c'est mieux de la faire avec un crayon sec, le HB étant le mieux. J'étais donc parti en ville vers la fin d'après-midi/fin de mâtiné pour un loup, en quête de crayon et de peinture.

J'avais trouvé mon bonheur, et une fois mes emplettes terminées, je m'étais mit en tête de manger un morceau. La nourriture humaine étant vraiment attirante. Je marchais donc, le museau en l'air à la recherche de l'odeur la plus alléchante. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette odeur se déplaçait alors je pressais le pas quand je vis un spectacle peu réjouissant. Linn. Je le voyais en compagnie d'un delta. L'un des notre. Et ils semblaient proches. Très proche. Trop proche. A ce moment, je sentis mon cœur se déchirer. Ma mâchoire se serrait ainsi que mes poings tandis que je fronçais les sourcils. Il jouait à quoi au juste?! Ça l'amusait de se rapprocher des loups? Quel était son but? Juste passer du bon temps? Je n'avais donc été qu'un jouet pour lui? L'idée m'insupportait. Je voulais hurler, démonter la tête du delta en sa compagnie. C'est donc d'un pas décidé que je m'avançais vers eux pour les séparer, les bousculant violemment par la même occasion. Mon regard métallique apparaissait alors que je me tournais d'abord vers le delta puis l'humain. "Kestufous là, Humain?" Une belle entrée en matière. J'étais énervé, très énervé. "J't'avais pas dit qu'aujourd'hui tu d'vais ranger ma chambre?" Je mâche mes mots sous la colère, grinçant des dents. Je lançais un regard noir au delta qui ne semblait pas heureux de mon intervention. "Et toi, Kestufous encore là, dégage." Mon ton se faisait sec et agressif. Je voulais faire comprendre à cet intrus que s'il ne disparaissait pas rapidement de ma vue, son corps pourrait dire au revoir à sa caboche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 15:33


 you still are a bastard
(keith)


Tiens, surprise, Im Keith qui rompt la future partie de jambes en l'air de Linn. Linn qui le regarde avec son air de mec perdu et énervé. Perdu parce qu'il ne sait pas d'où il sort, énervé parce qu'il se permet de les bousculer, de gueuler sur Linn et sur le delta. Non mais, il s'foutait de sa gueule, non ? Il lui parlait comme de la merde, il l'ignorait, il le bousculait, et là, il lui disait qu'il devait aller ranger sa chambre ? Pire, il virait l'autre loup ! Etait-il jaloux ? Très sûrement, pour réagir ainsi, alors qu'il ignorait royalement Linn depuis un moment - enfin, c'est la manière dont le petit homme le ressentait.

Alors, serrant sa mâchoire et ses poings, il fixe le bêta qu'il avait embrassé il y a quelques jours, et les images de ce qu'ils avaient fait envahissent son esprit - il devait arrêter d'y penser, juste arrêter, manifestement, le loup ne voulait pas de lui. Pardon ? Le delta réagit, il hausse ses sourcils, s'approchant pour faire face à Keith. Et Linn reste derrière, tentant de se maîtriser pour ne pas en foutre une au fils Im.    C'que j'fous là ? J'comptais baiser l'humain, prendre mon pied, donc c'que j'fous là ? C'pas parce que t'es bêta que j'dois pas avoir le droit de baiser, merde ! Il grogne, il sait pas lequel des deux l'énerve le plus. Keith qui s'occupe enfin de lui, juste quand il allait tenter de l'oublier, ou ce morveux qui pense que son derrière lui est déjà tout offert. Dégage. Il s'adresse au plus faible des deux, qui le regarde, outré.    T'as entendu, dégage, j'ai plus envie d'baiser, donc pars. Il reste planté là, alors Linn soupire, et lui donne un léger coup sur son épaule. Et enfin, il s'en va, Linn peut souffler.   Et toi.. Il mastique un chewing gum invisible, s'approchant de Keith.   J'me souviens pas avoir reçu cet ordre, et pire, j'pensais qu'tu m'parlais plus ? Donc maintenant dégage. Un coup tu m'veux, un coup tu m'veux pas, et quand j'manque de me faire sauter par un delta, magie, j'existe ? Tu t'fous pas un peu de moi, bâtard ? Plus ça va, plus Linn s'approche, terminant excessivement proche de lui. Leurs visages sont proches. J'peux savoir c'qui tourne pas rond là dedans ? Il tapote son crâne, ses cheveux, si doux, qu'il se retient de caresser. Non, il est énervé, saoulé, gonflé, il a envie d'le frapper, ouais. T'es vraiment qu'un pauvre con, j'vais la ranger ta chambre, si c'est c'que tu veux, mais j'te préviens, j'retournerai le voir juste après, oh ça oui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 16:21


 you still are a bastard
(linn)



Il fallait que je me retienne. J'allais péter un câble. J'allais lui exploser la tête contre le bitume à ce delta. Non mais, pour qui il me prenait, à me parler comme ça?! Je suis un bêta, Merde! Il me devait obéissance! Et puis c'était quoi cette façon de parler de Linn? C'était un morceau de viande? Non, c'était un l'un des notre! Un quart de loup! Linn, ce n'était pas juste un humain, il lui devait le respect surtout vu ce qu'il comptait faire avec lui. Je serais les poings. J'allais lui éclater la tronche à ce bâtard. Il n'avait pas à parler de Mon Linn comme il le faisait. Et puis merde! C'était quoi son problème. Il a cru que Mon Linn était un vide-couilles ambulant?! Je levais le bras près à lui coller mon poing en pleine tronche quand la voix de mon trois quart d'humain retentit, ordonnant à cette ordure de dégager. Un sourire victorieux se dessinait sur mon visage. Je me sentais victorieux. Linn allait rester avec moi, en sécurité de ces gros obsédés de loup. J'allais même peut être passer un peu de temps avec lui. Je m'en réjouissais, regardant cette ordure de delta partir quand... Je déglutis. C'était à moi de passer un sale quart d'heure. Linn semblait remonté. Il me reprochait de l'ignorer, de ne plus lui parler, de ne plus vouloir de lui... Je sentais mon cœur se serrer en entendant ses fausses accusations. Qu'est-ce qu'il en savait au juste? Il était dans ma tête? Non. Il était omniscient? Non plus. Je fronçais les sourcils, le laissant se rapprocher de moi, taper mon crâne. Je reculais mon visage, louchant parfois sur ses lèvres. Non. Il ne fallait pas. Non, non. Interdit. Pas devant tout le monde. Pas après un autre. Moi, je voulais le goût de ses lèvres à lui, pas à un connard de loup à l'ego surdimensionné. Je laissais mon quart de loup m'insulter, ne disant rien. Je savais que c'était faux, je ne devais pas être blessé par ses mots ou du moins, je ne devais pas le montrer. Mon cœur se compressait à mesure qu'il me criait dessus jusqu'à ce que... J'entende ce qu'il ne fallait pas. Un rire jaune passait mes lèvres. Il croyait vraiment que j'allais le laisser se faire utiliser de la sorte? Mon regard métallique se posait sur lui. Je m'avançais d'un pas faisant disparaître complètement cette notion de distance. Baissant la tête pour plonger mon regard argenté -qui traduisait ma colère mais surtout ma jalousie-, je lui attrapais le poignet pour le serrer très légèrement mais assez fort pour qu'il ait un minimum mal. "C'est bon, t'as fini?" Je lui grognais dessus avec ma grosse voix, celle que j'utilisais lorsque j'étais vraiment remonté contre quelqu'un. "T'iras voir personne, j'peux t'en assurer." Moi? Possessif? Jaloux? Pff. Non, n'importe quoi. Dans mes mots, je ne lui faisais clairement pas comprendre que si je le revoyais en compagnie de ce loup -ou d'un autre-, il risquait de ne plus le voir vivant. "Tu lui as sorti ton baratin à lui aussi? Que c'est le seul loup que t'aime? Que tu lui obéiras? Vous êtes allés jusqu'où? Tu l'as embrassé j'en suis sur! Tu lui as dit aussi que t'as aimé? Probablement plus, vu où t'avais ta main." Un second rire jaune passait mes lèvres. J'étais devenu fou. Complètement fou. Je lâchais son poignet, replaçant mes cheveux. J'avais du mal à croire ce que j'avais vu, ce que j'avais dit. Il pouvait m'accuser de tout et n'importe quoi, cela m'était complètement égale. Moi, tout ce que je voulais c'était qu'il me regarde, qu'il ne regarde que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 16:39


 you still are a bastard
(keith)


Euh.. Pardon ? Keith faisait quoi, là ? Ses yeux étaient passé du noir à l'argent, faisant s'inquiéter Linn face à son sort. Il était énervé. Mais pourquoi ? C'est à Linn d'être énervé ! Il ne comprenait pas pourquoi il s'agaçait alors qu'il n'avait rien fait à l'encontre de Keith. Ce n'était que Linn, son corps, son esprit et son envie d'oublier le loup, comment le loup pouvait se permettre de râler, de gueuler, de s'énerver ? Une grimace envahit le visage de l'humain, alors que son poignet lui fait mal. Il regarde Keith, fronçant les sourcils, un peu plus. Comment ça, il n'ira voir personne ? Il pouvait faire ce qu'il voulait, bon Dieu. Il n'était pas à lui ! Keith avait un sérieux problème, à vouloir maîtriser Linn, alors qu'il ne lui causait plus. Un soupir sort de ses lèvres, excédé, avant de voir un énervement plus gros encore lui sauter en pleine face. Pardon ? PARDON ?! Il insinuait quoi ? Que Linn jouait avec lui ? Les autres ? Que c'était quoi ? Une salope ? Une pute ? Qu'il voulait se taper tous les loups du monde, de la meute ? Les yeux de l'humain devenaient de plus en plus visibles, ses lèvres s'ouvrirent en grand, et il retenait, vraiment, vraiment difficilement la baffe qui lui démangeait la main. Main qu'il mord, grognant. Calme, calme, calme. Il ne devait pas- puis merde !
Tu m'as pris pour quoi ? Sa voix est grave, elle aussi, parce qu'il était énervé, beaucoup. Bon, il n'avait pas la même grosse voix que Keith, qui lui aurait presque fait peur - qui lui aurait fait peur - s'il n'était pas à deux doigts de lui refaire le portrait. De un, j'suis pas ton objet, j'vais voir qui je veux et quand je veux, et de deux, t'as vraiment cru que j'étais comme ça avec tous les loups ? Puis merde, il se ressassait les mots du bêtas, il s'énervait plus encore, et il finit par lui attraper le col, quand bien même la force de l'autre était plus imposante que la sienne. Il s'en foutait, Linn voulait juste lui faire comprendre qu'il se méprenait sur toute la ligne et qu'il était con, trop con, vraiment trop con. J'vais t'expliquer un truc imbécile, c'que j't'ai dit c'était pas du baratin, mais si tu veux que ça l'soit très bien, j'vais sortir ça à tous les loups d'la meute. T'as l'air de croire que j'suis qu'une grosse pute qui veut se faire baiser par ci par là, bah ok, très bien, j'vais l'être. Pas du tout, Linn voulait pas l'être. Il rit jaune, aussi, et lâche le loup, grognant, encore.
J'lui ai roulé une pelle ouais, il a mis sa main sur mon cul, et alors, il fait ce qu'il veut, non ? J'ui ai pas dit que j'ai aimé, que c'était le seul loup que j'aime, parce que c'pas le cas. J'ai aimé t'embrasser, lui, c'était rien, j'sais pas, t'es.. Putain de con ma parole, j'ai envie d'te frapper. Il passe une main nerveuse dans ses cheveux, frottant tout aussi nerveusement son nez. J'ai fait ça parce que t'as l'air de vouloir oublier c'qu'on a fait. Donc j'essaye d'faire pareil, c'tout. Linn marmonne dans sa barbe, regardant le sol. Déjà, il était énervé contre l'idiotie du loup, mais il s'énervait lui-même à lui dire ce genre de chose, au lieu de le dégager de son vis à vis.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 17:29


 you still are a bastard
(linn)



Il me faisait quoi, là? D'abords il se mordait la main, il prenait sa grosse voix, il me chopait par le col, il me faisait des reproches... Des reproches? Sérieusement? J'arquais un sourcil pour rapidement les froncer sous ses mots. Il cherchait à faire quoi là? Il me provoquait? S'expliquait? Je n'en savais rien et cette situation me rendait plus fou que je ne l'étais devenu par sa faute. Mon cœur se déchirait, j'étais coincé entre la colère et la joie. Ça semblait bizarre comme ça mais quand il m'avoua que les mots qu'il m'avait dit n'étaient pas du baratin, je ne pus contrôler le sourire qui naissait à mes lèvres. Ça me rendait heureux de savoir qu'il le pensait vraiment. Pourtant, je le perdis rapidement lorsqu'il me disait qu'il allait servir cette soupe aux autres. Même quand il lâchait le col de ma veste, je ne pouvais pas m'empêcher de faire la gueule. Et puis... Je vis rouge. Il l'avait vraiment embrassé. Il lui avait même roulé une pelle. Pire, ce bâtard avait mit sa main sur ses fesses. Ma main me démangeait, j'en pouvais plus. C'était quoi son but au juste? Pourquoi il l'avait fait si ce n'était rien? Pourquoi il me disait qu'il avait aimé m'embrasser et qu'il était aller voir ailleurs dès que j'avais eu le dos tourné?

Je grognais, frustré, énervé, j'étais dans tous mes états. A deux doigts de partir à la recherche de ce bâtard qui avait osé poser ses mains sur mon Linn. J'allais lui refaire le portrait à lui. Je n'étais même pas certain qu'il pourrait revoir la lumière du jour. Et puis... Ses mots. Ceux de mon petit loup sans poil. Il marmonnait, je ne comprenais pas tout mais assez pour voir de quoi il voulait parler. "J't'interdis de leur dire. T'as pas non plus le droit de penser que je veuille t'oublier ou faire comme si de rien n'était. Putain!" Je pestais tandis que mon ventre hurlait famine. "Mais..." Mes yeux s'humidifiaient peu à peu. "T'es trop con! Réfléchis bordel de merde!" Pour moi, mon comportement me semblait évident. J'avais raison d'agir de la sorte face aux autres loups. Je ne voulais pas que mon père sache pour mon attachement avec ce métisse. Je ne voulais pas que ma famille l'apprenne. Un long soupire passait mes lèvres pendant que j'essayais de me calmer, relevant la tête tout en passant la main dans mes cheveux. Bien que l'énervement contre Linn passait, la frustration était toujours présente. "J'ai pensé tout ce que je t'ai dit. Je t'ai expliqué que je ne pouvais pas être vu avec un humain mais c'est une raison pour que t'ailles voir ailleurs? Que tu saisisses pas les perches que je te tends? Puis merde! C'est toi qui m'ignores à ce que je sache! C'est toi qui fait les yeux doux à des connards pas foutu de te considérer autrement que comme un vide-couilles! C'est toi qui m'regardes pas! T'es même pas foutu d'voir quand quelqu'un te respect... ou t'protège!" Je soupirai encore, m'éloignant d'un pas. Ma voix s'était légèrement adoucit tandis que mes derniers mots n'étaient qu'un murmure. Je grognais à nouveau. Ma frustration avait creusé ma faim. J'avais besoin d'évacuer mes nerfs et surtout les larmes que je retenais de couler le long de mes joues. "J'en ai marre. Tu veux me frapper? Ben vas-y, si ça te fait du bien." Je ne restais pas immobile, ô non, j'avais autre chose à faire qu'à attendre qu'il me frappe pour évacuer sa propre frustration. Je me reculais encore pour enfin me tourner dos à lui. "J'cherchais un endroit où manger et c'est ton odeur qui m'a attiré." Comme si j'avais besoin de lui dire ça. Je baissais la tête, cette fois-ci je ne bougeais plus. Je voulais qu'il m'accompagne bien que j'étais dégoûté à l'idée qu'un autre avait posé ses pâtes sur lui. "Maintenant qu't'es là, accompagne moi." J'essayais d'être sec. De lui faire comprendre qu'il n'avait pas le choix, que je n'accepterais aucun refus. Il pouvait être énervé contre moi, je m'en foutais. Je lui avais donné l'autorisation de me frapper, si ça pouvait l'aider mais pas celle de me désobéir. Je regardais mes pieds, tendant ma main libre en arrière pour qu'il l'attrape.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 18:13


 you still are a bastard
(keith)



Keith continuait de donner des ordres à Linn, même si ce dernier s'entêtait à lui dire qu'il n'était pas ce qu'il pouvait penser - une pute, en somme. Non mais, il lui interdisait de les revoir, de le leur dire.. Keith était.. Possessif, non ? Clairement. Jaloux, aussi, surtout, même. Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure. En soi, c'était mignon, amusant, même, mais Linn n'appréciait pas non plus spécialement ça. Enfin, en temps normal, il aurait complètement fondu sous la jalousie adorable de l'autre, mais quand ce dernier l'ignorait depuis un moment, et qu'il lui faisait une crise alors que Linn pensait qu'il voulait tout oublier, normal, l'humain est outré. Puis, les mots de Keith, qui suivent, lui soulevèrent le coeur. D'une manière et agréable, et désagréable. Parce qu'il commençait à saisir l'idée, la chose, mais il ne voulait pas - pauvre petit être, il n'avait plus aucun contrôle et ça le déstabilisait. Et il se rendait compte qu'il avait fait du mal au plus vieux, et ça le gênait, l'attristait presque, même. Il se sentait con, terriblement con, comme presque toujours. Mais qu'est-ce qu'il y pouvait ? Il a toujours été comme ça ; con et irréfléchi.

Un soupir, alors qu'il commençait à se calmer, sa colère laissant place à de la culpabilité, il voit les yeux du loup s'humidifier. Il.. Le faisait pleurer ? Oh bordel de merde. Déjà, Im Keith peut pleurer ?! Ensuite, Linn le faisait pleurer. Il le faisait pleurer ! Linn s'en voulait tellement.. Il était incapable de parler, bouche bée, choqué, terriblement choqué, alors qu'il l'écouter déverser son flot de ressentis. Et ce qu'il lui disait.. Il lui tend des perches, c'est Linn qui l'ignore, c'est lui qui fait des yeux doux aux autres, qui le regarde pas, et qui ne comprend pas que Keith le respecte, le.. protège.. Linn fronce les sourcils, comprenant de plus en plus les mots, les actes, tout ça, de Keith. Il.. Non, pas possible. Pourtant si. On dirait. Qu'il était amoureux de Linn. Ou attiré. Oui, attiré. De toute façon, Keith était prude, enfin, chaste, il n'allait pas embrasser Linn dans un but purement sexuel. Sûrement pas. Alors le petit homme le regarde, ses joues devenant de plus en plus roses. Il ne voulait pas se rendre déjà à l'évidence que les possibles sentiments de Keith étaient partagés. Non, il voulait rester dans cette innocence, prendre son temps, attendre, mais il se connaissait, d'ici la fin de la journée, encore, il allait prendre totalement conscience de ce qu'il ressentait. Et quand il lui dit de le frapper, le garçon secoue sa tête de droite à gauche, s'avançant vers le dos du loup. Et il déposait un baiser sur sa nuque, puis un second, lui murmurant une excuse qu'il espérait être inaudible. Son ego lui faisait mal. Comme son p'tit coeur. Il racle sa gorge, alors, souriant discrètement quand Keith lui avoue que son odeur l'a attiré par ici. Comme quoi, il voulait toujours manger - Keith restait Keith malgré tout. Oui m'sieur. Linn tente de rire pour apaiser l'atmosphère, il attrape la main du loup qu'il a vu se tendre vers lui. Il lie leur doigt, comme la dernière fois, au lac. Et juste ce petit geste suffit à faire s'évaporer tout son mécontentement, le remplaçant par un genre de bonheur qu'il pensait ne plus jamais ressentir. Tu veux manger où ? Le petit homme caresse la paume de la main de Keith avec son pouce, tentant de se faire tendre - il voulait se faire pardonner pour l'avoir engueulé alors qu'en réalité, Keith essayait juste de lui faire comprendre certaines choses - dont sa jalousie, dont le fait que Linn l'ignorait, enfin, bref. Encore une fois, Linn se sentait débile. Mais.. Tu faisais quoi, ici, de base, dis ? Ouais, il s'était carrément adoucit. Au passage, je t'ai vu te pavaner, l'autre fois. Parce que Linn était un voyeur, et qu'il avait vu Keith s'entraîner torse nu, sous le regard de quelques loups et louves un peu trop envieux du corps qui se présentait sous eux - et l'humain était parti sous l'agacement de voir des personnes si proche de son Keith. Son ? Oups.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 19:19


 you still are a bastard
(linn)



Un frisson me parcourait la colonne allant s'écraser à mes reins. Je bougeais mes épaules, bloquant ma respiration l'espace d'une seconde. Je ne savais pas trop si cette sensation était agréable ou désagréable mais une chose est certaine. Son petit mot, faible, d'excuse me fit rapidement retrouver le sourire. Je reniflais, mon nez commençant à couler. Maudite humeur. Maudite peine. Maudit chagrin. J'avais l'air de quoi moi maintenant, devant ma petite boule sans poil? L'image du grand méchant loup viril devait s'être effacé à ses yeux. A ce moment, je savais que je n'inspirai pas le respect et c'est bien pour cette raison que ma tête restait baissée et que je m'assurais d'être dos à lui.
Il attrapa ma main, glissant ses doigts entre les miens. Comme la dernière fois. Je les refermais presque instantanément pour être certain qu'il ne me lâche pas. Où je voulais manger? Bonne question. Avec son odeur près de moi, je ne savais pas trop où donner de la tête. Mon flair était inutilisable. Enfin... Il y avait bien un moyen, mais j'étais trop en colère contre Linn pour le prendre dans mes bras pour la camoufler. J'haussais donc les épaules. "J'sais pas... tu m'perturbes. Pas un truc trop cher sinon j'aurais pas assez pour nous deux." Oui, je venais clairement de lui dire que je comptais bien l'inviter à manger avec moi. Que je voulais partager un repas avec lui, encore une fois. Hélas, à cause de mes emplettes de tout à l'heure, il ne me restait plus beaucoup d'argent, la peinture que j'avais acheté était cher et vu le stock de crayon que je m'étais fait pour être certain de ne pas retourner en ville avant un long moment, il ne me restait plus grand chose. J'aurais voulu manger de la viande, mais je savais qu'il fallait que je me limite alors je levais mon museau pour regarder les alentours. "Un mcdo? Tu connais?" Je ne savais pas si Linn avait déjà eu l'occasion de goûter cette nourriture bon marché mais tellement bonne que les humains faisaient. Il m'avait avoué n'avoir jamais mit les pieds en ville. Pourtant je l'y avais retrouvé, je ne savais donc pas ce qu'il avait pu apprendre de la culture des humains.
Je commençais à marcher, l'entraînant avec moi à la recherche de l'une de ses enseigne. "Je faisais des courses perso..." Ma voix était plus faible que tout à l'heure. Je levais le sac plastique que je tenais pour lui montrer sans pour autant rentrer dans les détails. Je ne voulais pas qu'il mette son nez dans mes dessins. Il me prendrait pour un fou s'il les voyait. Puis avouons le, ça serait difficile de lui expliquer pourquoi je ne dessinais quasiment que lui. Pour sur, il me prendrait pour un sociopathe. Par chance, il changea rapidement de sujet alors que je continuais d'avancer, reniflant toujours, cela m'aidant à étouffer mon chagrin. Un grand sourire naissait sur mon visage. Sa réflexion... Il m'avait vu. Je ne pouvais plus m'empêcher de sourire, mes joues commençaient même à chauffer. Tournant la tête sur le côté pour lui dissimuler ma joie, je resserrai ma poigne. "Ah? T'as vu?" Que je lui demandais d'une voix plus guillerette. "Et? Ça t'as plu?" Je voulais savoir. Finalement, il ne faisait pas que m'ignorer. J'espérai qu'il ait apprécier ce spectacle que j'avais offert à la meute entière bien qu'il lui était en réalité réservé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 20:09


 you still are a bastard
(keith)


Linn était aussi changeant qu'une mer - je crois avoir déjà utilisé cette expression -, et, sa colère était devenue joie. Il sortait avec Keith - en ville, hein, pas autrement, tout doux poney. Il ne sortait que très rarement avec ses amis - si tenté que Keith soit son ami. Donc, il était euphorique, c'était presque une première pour lui, et il ne savait pas trop quoi faire. Déjà, ils avaient faim, et ça allait les occuper un bon petit moment, le temps que Linn se familiarise avec la nourriture qu'ils faisaient ici, qu'il goûte, qu'il aime, et qu'il paye- Apparemment, c'est Keith, qui voulait payer. Ouais.. Non.   J'ai de l'argent au fond de mes poches, t'en fais pas ! Il le montre entre tripatouillant ses poches, sortant son porte-feuille. Il l'ouvre, montre un petit billet qui y traînait - sa mère lui donnait souvent de l'argent de poche, au cas où il crèverait de faim dans un coin. Puis Linn fronce les sourcils à l'entente du restaurant ou il ne sait quoi.   Meucdou ? Emecido ? Comment ça se prononce.. ? Bon au moins, c'est on ne peut plus clair. Linn ne connaissait en rien ce truc, Mcdo. En fait, c'était une des premières fois où il sortait en ville. C'était grand, trop grand, et même s'il aimait les grands espaces, ceux pleins de bâtisses lui faisaient peur. Il préférait les plaines. Il adorait les plaines, les trucs vides, étendus, calmes, sereins.
  Des courses ? Intrigué, Linn regarde le sac, se penchant face à ce dernier. Y'avait.. Des crayons ? La dose ! Keith faisait une collection, ou bien ? Là, il ne pouvait lui dire qu'il s'agissait de cadeaux. Il était curieux, le petit humain, il voulait savoir ce qu'il faisait, ce qui se tramait dans sa tête, et dans ses après-midis ennuyantes. Alors, quand il pensait pouvoir fouiller dedans, ils changent de sujet, parlant des spectacles que Keith offraient aux autres. Il hochait la tête quand il repose de nouveau la question, avant de froncer ses sourcils. Ca lui a plus ? Linn a adoré le voir ainsi - même si avouer que Keith pouvait être très masculin et foutrement sexy lui faisait déjà mal au cul. Mais il n'avait pas aimé le regard, les roucoulements des louves, les remarques salaces, et autres. Oh non, il avait détesté. Il s'était empressé de partir, justement, à cause de ça. Et il ignorait sûrement inconsciemment Keith à cause de ça. Parce que dans sa tête, Keith ne faisait pas ça pour lui, mais pour se dandiner face aux jolies louves. Et dieu, il était jaloux.   Mh.. Linn mord sa lèvre, tout en regardant leurs mains liées. devait-il lui avouer ? Ouais, non, peut-être, sûrement, il savait pas. Il avait presque peur. Et s'il lui avouait ? Comment réagirait-il ?   Mais.. En fait.. Je vais être sincère ok. Il inspire, jouant nerveusement avec sa lèvre inférieure - un vieux tic.   En fait, je t'ai trouvé vraiment beau, puis, t'étais mignon à faire le loup fort, mais.. De un, tu m'as pas remarqué, alors que je te fixais comme un vieux stalkeur et de deux, tout le monde disait Ô combien ils rêvaient de toi tout nu. Donc ça m'a énervé. Il n'a pas dit explicitement qu'il était jaloux.. Beau gosse ou pas ?
Il n'empêche qu'on dirait un de ces vieux couples, coincés du cul. MEME SI ils ne l'étaient pas. Mais, passons. Le petit Yoon tire sur la main de Keith, pour qu'il arrête de regarder ailleurs.   Du coup.. Je crois que je t'ai ignoré à cause de ça. Mais toi, avoue que tu m'as quand même ignoré, non ? T'as fait que me bousculer, après.. les.. ce qu'on a fait, donc j'ai rien capté.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 21:10


 you still are a bastard
(linn)



Un rire échappait mes lèvres quand il essayait de prononcer le nom de l'enseigne. Il ne devait pas connaitre McDonald's et c'était une bonne occasion de lui faire découvrir, la malbouffe humaine. Je ne pouvais d'ailleurs pas m'empêcher de ressentir une certaine fierté. Ce serait avec moi qu'il découvrirait la ville. J'allais être son guide du routard personnalisé. Une fois que j'aurais l'estomac plein, je pourrai lui montrer ce qu'il veut et cette idée me rendait d'autant plus heureux. Il ne semblait pourtant pas comprendre la subtilité de mes mots. Je soupirai. "Garde ton argent, c'est moi qui offre." D'après ce que j'avais vu chez les humains lors d'un rendez-vous c'est que c'était à l'homme d'offrir à la demoiselle. Bon. Linn n'était pas une demoiselle. Et ce n'était pas un rendez-vous. Mais je voulais être galant avec lui. Je voulais lui faire plaisir et lui ne semblait pas comprendre. Je ne me voyais pas non plus lui expliquer pourquoi j'insistais pour lui payer à manger. Cela l'aurait probablement énervé. Il aurait bombé le torse comme tout les hommes pour prouver une virilité que je ne reconnaissais pas en lui. L'idée m'amusait en fait. Peut être que je lui en ferai part, plus tard, pour le taquiner ou voir sa réaction mais pas maintenant, je n'étais pas encore d'humeur à plaisanter bien qu'il venait de m'avouer m'avoir regardé m’entraîner.

J'attendais sa réponse, j'avais hâte de l'entendre. Je continuais à avancer, l'entraînant dans une direction au hasard. Nous étions dans une grande ville donc en toute logique, nous avions neuf chances sur dix de tomber sur un Mcdo. Je l'écoutais tout en marchant, mon sourire ne pouvant plus s'effacer. Il m'avait trouvé beau. Il m'avait trouvé mignon. Il... Il était jaloux? Impossible. Mais... Pourquoi se serait-il énervé sinon? J'allais lui demander, vraiment. Mais il tira sur ma main pour se placer devant moi pour m'expliquer pourquoi il m'ignorait. Je lui lâchais la main pour pousser à l'aide de mon index son front. "J'ai dit... ré. flé. chis!" J'insistais sur chaque syllabes tout en le poussant du doigt. Il ne devait pas être très malin pour ne pas avoir remarqué. Linn ne devait pas compter sur moi pour lui dire non plus. Je voulais qu'il le comprenne de lui-même. Je lui attrapais à nouveau la main pour l'entraîner tout droit, revenant au sujet qui m’intéressait. "Et donc..." Ma voix changeait, devenant mielleuse. J'étais intéressé, je voulais lui faire sortir les vers du nez. "Pourquoi ça t'as énervé?" Je le regardais, les yeux pétillants, un grand sourire satisfait pendu aux lèvres. Je décidais d'en rajouter une couche, je voulais le taquiner, voir s'il s'énervait et surtout tester ma théorie comme quoi il pourrait potentiellement être jaloux. "En même temps, quand on voit à quel point je suis musclé, c'est normal de vouloir voir le reste, non?" Je rigole. Mon sourire ne s'efface pas. "Avoue que t'es resté sur ta faim la dernière fois!" Je le taquinais. J'avais vraiment envie qu'il réagisse, qu'il m'en demande plus, qu'il soit entreprenant. Comme la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 22:01


 you still are a bastard
(keith)



Bon, Linn n'insista pas plus - pour l'instant - sous les mots de Keith. Il voulait lui offrir, soit, on verra sur place. L'humain avait déjà sa petite idée pour l'empêcher de payer - et elle risquait de fonctionnait, s'il réussit à la mettre convenablement en place. D'ailleurs, il jubilait dans sa barbe. Une si grosse chose pour ne pas le faire payer - mais c'était normal, Linn ne voulait pas ruiner son loup. Il avait un sac rempli de choses, pas la peine de faire saigner son porte-feuille - merci mais non merci.

Puis Linn lui avoue le fait d'avoir des yeux baladeurs, une moue prenant de plus en plus forme sur son visage. Il s'en voudrait presque d'être si jaloux, pour rien. Parce qu'au fond, Keith n'était pas à lui, et un loup a sûrement plus besoin de liberté qu'un humain. Pire, la jalousie n'a pas lieu d'être, apparemment, chez les loups - combien en a-t-il vu en tromper d'autre ? Déjà, l'ancien alpha, Il Nam, trompait sa conjointe, et.. Elle en était totalement consciente. Alors Linn ne pigeait pas réellement, mais il ne préférait pas trop trop y réfléchir. Non, valait mieux pas. De toute façon, ce genre de réflexion n'avait pas sa place ici. Passons, passons, passoons. Le petit humain se fait repousser par Keith, qui lui dit de réfléchir, chose qui lui fait froncer les sourcils. Linn ne pige pas trop - enfin, il ne comprend pas la chose sur laquelle il devait réfléchir. Alors il préférait, encore, ne pas demander à Keith, qui risquait de le traiter d'idiot. Il était lent mentalement, nuance, pas idiot.

Et il remuait le couteau dans la plait, le petit loup, tout en entraînant son humain avec lui il ne sait où. Ca l'a énervé ? Mais carrément ! Et pourquoi ? Comme si il allait lui dire la raison. "Keith, en fait, tu vois, tu m'plais, et j'ai pas envie qu'une louve toute moche vienne poser ses sales pattes sur ton corps que je me suis réservé, tout comme toi tout entier d'ailleurs". Ouais, merci mais non merci, il ne voulait pas passer pour un vieux psychopathe. Une grimace prend place sur son visage à cette simple pensée, avant qu'il ne soupire. Parce que.. Parce que, je.. enfin, j'avais pas envie qu'elles te matent quoi ! Puis, elles étaient moches. Linn était un gamin. Accuser les autres d'une laideur inexistante pour exprimer sa jalousie. Lui aussi, il voulait mater le bêta sans honte aucune, mais il savait que si quelqu'un de sa famille le voyait, il se ferait tuer. Enfin, il ne connaissait pas la famille Im personnellement mais, même. La description qu'il en avait eu lui avait fait assez peur. Et Keith se lance des fleurs, complimentant son corps, faisant rire Linn qui trouvait ça plutôt amusant. Un loup vaniteux, quelle surprise ! Et... Son rire se stoppe net. Rester sur sa faim ? Eh. Si seulement Keith savait, ah ah ah. Linn prend son air gêné, qu'il maîtrise plutôt mal, et il regarde ses jolies chaussures, avant de souffler. Oh, non, pas du tout.. Putain Linn, tes couilles sont passées où ?

Puis, j'aurais pu en prendre plus si tu ne t'étais pas couché au pied du lit. Ah, ça, putain. Quand Linn s'était réveillé, et qu'il n'avait plus rien senti contre lui, mais à ses pieds, il s'était énervé. Il puait ? Il ronflait ? Il le faisait chier ? Pourquoi il dormait au pied du lit ? Linn avait eu la rage, et c'est sûrement pour ça qu'il a ramassé ses affaires - tout en gardant un t-shirt de Keith mais ça, pauvre loup, il ne l'avait pas encore remarqué - et est parti rapidement. Keith, tu me porteras ? Aaaah, Linn est de retour, ça fait plaisir ! Il colle son torse contre le bras du loup, s'approchant de son visage pour lui offrir un panorama de sa moue. Porte-mooooi~ j'aime bien être sur ton dos !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Lun 4 Juil - 23:36


 you still are a bastard
(linn)



La réponse de mon trois quart d'humain fixe davantage mon sourire. Il ne voulait pas que les louves de la meute me regardent. Il les trouvait moches. Vraiment? J'arquais un sourcil avant de ricaner. Je le sentais possessif avec moi et ça me faisait plaisir. J'aimais qu'il soit ainsi, ça me donnait l'impression d'être autant spécial pour lui qu'il l'était pour moi. Je balançais ma main qui tenait la sienne joyeusement, un grand sourire aux lèvres. A ce moment là, j'étais heureux. Il ne pouvait pas me rendre plus heureux même. "Pourquoi, t'es jaloux?"
Je continuais de le taquinais, j'espérais qu'il aille dans mon sens, qu'il me dise que oui, il aurait bien voulu continuer de m'embrasser cette nuit-là, qu'il aurait voulu découvrir un peu plus mon corps, qu'il aurait voulu passer ses doigts sur moi. Enfin... Dis comme ça, ça sonne assez bizarre, mais au moins qu'il me le fasse comprendre. Qu'il me dise quelque chose dans le genre. Je voulais entendre ce genre de chose quoi. Mais non. Apparemment, il s'en moquait. Très bien. En une seconde, il m'avait à nouveau contrarié. Était-il en train de jouer? Je ne comprenais pas. Il me disait oui, puis non. J'avais cru comprendre qu'il était jaloux pourtant. Je soupirai, déçu alors qu'il continuait. Un reproche? Il me reprochait clairement d'être aller dormir par terre ou je rêve?! Je tournais la tête avant de grogner. "Je t'avais fais une promesse et je l'ai tenu c'est tout! Au lieu de râler tu aurais préféré que j'te réveille?! Putain Linn! J'suis un loup! T'as pas idée comment la nuit a été dur pour moi!" -Dans tous les sens du terme- C'était sorti tout seul. Je n'avais pas réfléchis. C'était mes nerfs qui avaient parlé. J'avais eu besoin de me justifier, qu'il ne croie pas que je l'avais fuit. J'aurais voulu le garder contre moi, mais si je n'étais pas parti du lit, j'aurais eu de grande chance à l'heure qu'il était de ne plus être vierge.
Ma boule sans poils me demande ensuite de le porter. Je sentais son torse se coller à mon bras, mes joues rougissant davantage. Il insistait encore. J'entrouvrais la bouche, bégayant avant d'apercevoir un Mcdo. Je le tirai sans lui répondre. "Oh! C'est là!" Levant le museau en l'air, je reniflais l'odeur qui s'émanait du fastfood. "Sens! Si ça te tente on y rentre!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 0:40


 you still are a bastard
(keith)


Linn avait deux choix ; faire ce qu'il avait toujours fait, donc, être sincère, assumer ses ressentis, ou, préserver Keith de sa jalousie et de sa possessivité. Et aux yeux de l'humain, le premier choix était le plus judicieux. Keith vient tout juste de lui imposer sa possessivité et sa jalousie, à s'énerver à cause des actes - certes un peu trop exagérés - de Linn. Alors, Linn pouvait bien lui dire clairement qu'il était horriblement jaloux et qu'il ne voulait qu'une chose ; l'exclusivité de Keith. Et de la vue qu'il pouvait avoir sur son corps. Non parce que, si le loup s'exhibait comme ça tout le temps, devant des louves, pour la plupart, en quête de mâles avec qui se poser, Linn voyait rouge. Lui, petit humain, ne pouvait rien dire, rien faire, si ce n'est fermer son clapet et supporter. Je suis jaloux parce que j'ai pas envie que des nanas en manque de mâles viennent ronronner sous ta fenêtre et puissent te voir. J'aimerais.. J'aimerais bien que ton, enfin, la vue que t'as donné me soit réservé. Mais bon, j'vais pas t'interdire de te mettre torse nu, même si j'aime pas le regard qu'elles ont.. Ou comment avoir l'impression d'être une nana.
Puis Linn avoue à Keith sa déception au petit matin, quand il s'est retrouvé avec un vide à ses côtés. Et la réaction de Keith laisse à désirer, aux yeux de Linn, qui fronce les sourcils. Ouais, parce qu'il n'a rien dit de mal, selon lui, il a juste expliqué ce pourquoi il faisait potentiellement la gueule à Keith. Keith qui commençait à lui dire qu'il était un loup, que c'était dur pour lui, et qu'il râlait.. Non mais ! Linn ne râlait pas ! - si - Il exposait juste les faits ! Le petit humain fronce les sourcils, contrarié. Tu penses que ça a pas été dur pour moi ? Okay j'suis un humain, j'ai pas un instinct animal aussi élevé que le tien, mais même ! Je t'ai entendu te- Okay, boulette. Le petit humain fait signe à loup de ne pas prêter attention à ce qu'il vient de dire. Rah, Keith l'énervait, il l'énervait à prendre la mouche !
Et pire, il ne répondait pas à ses supplications, les ignorant totalement. Non mais, ce loup, ce loup.. Ce loup ! Il avait envie de l'étrangler, là, maintenant, de suite ! Et il ne pouvait psa - parce que c'était politiquement incorrect, et que s'il le tuait, il risquait de ne pas trop revoir la lumière du jour. Enfin.. Bref, on s'embrouille. Linn lâche totalement Keith, dans un excès d'agacement. Il ne lui répondait pas, il l'ignorait et il lui parlait de bouffe ? Très, très, TRES BIEN. L'humain le suit avec son air contrarié de bébé, ses bras croisés sur son torse. Et il renifle, haussant les épaules pour entrer dans le restaurant.
Et là, dépaysement. I lregarde tout autour de lui. Ok, c'est grand et putain, y'a du monde ! Il se fait un peu bousculer, à rester planté là, et il finit par reculer pour se coller contre son loup - qui l'énerve quand même. A défaut de me porter, tu veux bien me guider.. ? La phobie des espaces, pas du tout, mais de la foule, un peu. La peur de ne pas s'enfuir s'il y a un soucis, Linn n'aime pas ça. Il se sent compressé, piégé, même si le restaurant n'est pas des masses plein. Il grimace, prenant la main du loup, qu'il regarde avec un air suppliant. Qu'il le protège. Même s'il ne risquait pas sa peau. J'te ferai plus chier pour que tu me portes ! Mais là, y'a trop de gens pour que je puisse gérer, je vais me perdre. .Et t'imagines, je me fais enlever, comme dans les livres ? Ew !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 1:31


 you still are a bastard
(linn)



Il m'avouait sa possessivité, sa jalousie, exprimant même son envie d'avoir l'exclusivité sur mon corps et j'en riais. Il faisait de moi un loup heureux. Ce qu'il me disait, c'était ce que je voulais entendre. "C'était pour toi ce spectacle..." Ce n'était qu'un murmure masqué en soupire. Mes mots étaient à peine audibles. Une partie de moi espérait qu'il les ait entendu mais l'autre ne le voulait pas, craignant sa réaction.
Et venait son reproche. Je savais que c'était un reproche, je le sentais. Il n'aurait pas réagit comme ça autrement. Ça m'agaçait alors forcément, j'avais aussi réagit au quart de tour sans vraiment réfléchir à ma réponse. Je lui avais avoué, presque sans gène -du moins, avant que je réalise mes mots- que j'avais eu envie de lui pendant la nuit. En même temps, un garçon complètement nu, qui dort à nos côtés, qui de surcroît est loin d'être moche c'est normal de vouloir faire des trucs avec -et je ne parle bien évidemment pas de juste se tenir la main ou de gambader dans la forêt-. Je soupirais en l'écoutant. Il ne pouvait pas comprendre. Il ne ressentait pas ce côté animal que j'essayais de dissimuler du mieux que je pouvais et puis... Il m'avait entendu me quoi? Je réfléchissais quelques secondes avant de comprendre. Paniqué, je m'arrêtais pour le regarder. "Entendu me quoi? Qu'est-ce que t'as entendu?" Je devenais rouge. Plus rouge que tout à l'heure. C'était même difficile de faire plus rouge. J'avais honte. J'avais peur qu'il l'ait entendu, son nom, à ce moment... J'avais peur qu'il me juge. Qu'il pense que je n'étais finalement qu'un loup obsédé. Il me faisait signe d'oublier, que ce n'était pas important mais pour moi ça l'était. Comment avait-il pu s'endormir à mes côtés en ayant entendu cela? Comment avait-il pu faire comme si... Stop. Je repensais à ce moment. C'était impossible. Il n'avait pas pu m'entendre. J'avais fini au moment où il était rentré dans ma chambre. Mes yeux s'arrondissaient alors que je le regardais tout penaud. Comment est-ce que j'allais me sortir de ce merdier maintenant que j'avais fait une boulette aussi grosse?

Fidèle à lui-même, alors que nous étions arrivé devant une enseigne McDonald's, il boudait. Je ne lui avait pas encore répondu. Je n'avais pas eu le temps de lui répondre. Il devrait le savoir. Il me connaissait quand même. Pour moi, la nourriture passait avant tout en l’occurrence, avant ma réponse. J'avais besoin de son avis parce qu'en restant devant, je risquais avoir encore plus envie de manger un burger. Pourtant, Monsieur Yoon Linn en avait décidé autrement alors il me lâchait la main pour faire son boudin et comme un con, je le suivais à l'intérieur, comme le petit chien que j'étais. Je regardais mon petit humain découvrir ce lieu. Pour une première sortie, je n'avais pas choisi le lieu le plus tranquille et il semblait complètement perdu. Je m'avançais vers lui pour rester à ses côtés, minimisant les bousculades de certains clients alors qu'il me demandait de le guider. Il avait l'air d'un chiot à ce moment. Apeuré par ce nouvel environnement. Il me regardait tandis que je lui souris pour le rassurer. Je lui lâchais la main pour aller la poser sur sa joue, la lui caressant du pouce. "Tu ne m'as pas laissé le temps de te répondre précédemment." Un nouveau sourire se dessinait sur mes lèvres alors que je le prenais dans mes bras pour le rassurer. "Ne t'inquiète pas ma petite boule sans poil, je te protégerai." Ma voix était douce. J'étais protecteur envers lui. C'était plus fort que moi. J'aimais ce garçon, je le savais, je m'en étais rendu compte au moment où il m'avait commencé à me manquer et pour ce garçon, j'étais près à tout, ne mesurant pas à ce moment mes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 2:04


 you still are a bastard
(keith)


Linn doit halluciner, ou.. Keith lui a véritablement dit "pour toi" ? Enfin.. Ce spectacle était pour lui ? Lui ? Yoon Linn ? Pas les nanas ? Pas la meute ? Lui ? Juste lui ? Non, non, il devait halluciner, rêver, pas possible. Le petit humain pince ses lèvres, retenant une demande de confirmation de sortir de ses lèvres.
Le petit humain avait l'impression d'avoir fait la boulette du siècle, et il avait l'impression que son loup était plutôt, beaucoup, énormément gêné, mal en point, comme si Linn venait de lancer une bombe sur ses pieds, qu'il ne pouvait pas partir sinon elle exploserait. Alors il mord sa lèvre, avant de soupirer, doucement.  Je t'ai entendu.. En fait, je suis rentré, je t'ai entendu faire.. Un bruit, juste la fin d'un son de plaisir, et je suis sorti, pour faire mine de rien, parce que je ne voulais pas que tu sois gêné, j'voulais pas que tu penses que je te trouve pervers, sale, ou je ne sais quoi, parce que c'est pas le cas. Il inspire, expire, après cette longue tirade, avant de faire de nouveau face au loup, pour poser une main rassurante sur sa joue, qu'il caresse. Ils ne sortent pas ensemble, et pourtant, Linn a déjà des gestes tendres envers l'autre. Avant que tu ne te mettes à culpabiliser, parce que tu t'es promis de pas abuser moi, Keith, sache que de un, tu m'as pas dégoûté, parce que c'est naturel de faire ça, même si j'en suis pas la cause, je m'en fiche, c'est n.a.t.u.r.e.l. Pas dégueulasse, compris ? Ensuite, Keith, j'dois te rappeler, alors que t'es le principal concerné, que tu n'as jamais eu de relation sexuelle ? C'est encore plus normal de se toucher, j'veux dire, tu..T 'as le droit, et je l'ai fait, moi aussi. Linn ressentait ce besoin de rassurer le loup, de lui dire que ce n'était pas grave, pas sale, parce qu'il était sûr que Keith s'en voudrait. Puis, il l'avait fait - lui aussi avait mis sa main dans son pantalon, plus d'une fois. Alors si tu t'en veux, j'te mords le bout du nez, compris ?
Puis ils entrent dans ce truc, pas plein à craquer mais assez pour contrarier Linn, qui finit par se réfugier contre Keith. Keith qui caresse sa joue, qui lui dit quelque chose que Linn peine à capter - ils parlent trop, les gens, c'est chiant. Par contre, il comprend la suite, parce que Keith le prend dans ses bras. Et.. Et c'était vraiment agréable. Les bras de l'humain passaient autour de la taille du loup, alors qu'il collait sa joue et son oreille contre le buste de ce dernier, laissant tout son être se bercer aux rythmes de son coeur. C'était apaisant, en fait. Comme le bain qu'il avait pris. J'ai des poils, p'tit loup. Linn sourit. Puis, il embrassait la commissure de ses lèvres après s'être redressé - il avait cru comprendre qu'il ne valait mieux pas qu'il l'embrasse en public. Main du loup dans la sienne, il prend la direction comptoir - où il y a une sacrée queue, mais la majorité des gens attendent à des sortes de bornes bizarres. Euh.. On doit commander où, par contre ? Linn regarde à gauche, à droite, puis le loup, avec un air de petit môme paumé. Je veux trois menus ! Allez, plan contre le fait que Keith paye, en marche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 2:55


 you still are a bastard
(linn)



J'étais en panique. Normal. Comment j'aurais réagit si j'avais été à sa place? Si je l'avais entendu jouir mon nom...? J'aurais plutôt été heureux en fait... Mais qu'importe. Peut être que ça n'aurait pas été son cas. Je ne savais pas, j'étais perdu, je ne savais pas quoi penser, j'étais gêné -comme à peu près toutes les fois où Linn me faisait une remarque- et j'étais sur la défensive. Pourtant, mon trois quart d'humain su me rassurer. Je l'écoutais attentivement, le regardant dans les yeux, courageusement, comme le grand garçon que j'étais. Il me prenait vraiment pour un adolescent pré-pubère. Certes, je n'avais pas d'expérience dans ce domaine mais ce que j'avais fait, je ne trouvais pas cela "sale", j'avais peur qu'il pense que je le sois. Il semblait l'avoir en partie compris. Ce que je trouvais le plus adorable était qu'il pensait ne pas être le personnage principal de mes fantasmes. S'il savait... Je me voyais pourtant mal le lui dire. Lui faire comprendre que, même si je n'avais pas posé mes pattes sur lui dans la vraie vie, je lui avais fait l'amour dans toutes les positions et tous les endroits que je fréquentais au moins une dizaine de fois dans mes rêves. Keith le sociopathe, le retour. Il me faisait rire, et mes idées tordues également. Je hochais la tête en me touchant le bout du nez. "Oui chef." Et je rigole encore, comme un con. Mon visage avait retrouvé une couleur normal bien que mes joues étaient restées un peu rouge. Ce n'était pas de ma faute si je le trouvais adorable malgré son mauvais caractère. Au contraire, cela faisait tout son charme.

Une fois une Mcdo trouvé, nous rentrâmes à l’intérieur sous un pique de colère de Linn. Il était dépaysé, perdu et effrayé. Sans m'en rendre compte, je lui avais presque ouvert complètement mon cœur dans l'endroit le moins romantique de la planète. Il répondait à mon geste de tendresse, se blottissant contre moi, passant ses bras autour de ma taille et mon cœur s'emballait. Ce petit bout d'humain me faisait sourire. Ma colère était passé. Il m'avait apaisé. Bien qu'un morceau de tristesse restait dans un coin de ma poitrine, je profitais du moment qu'il m'offrait, du temps que j'avais réussit à lui consacrer. Encore un baiser. Toujours au coin de mes lèvres. Il m'énervait à faire ça. Soit il embrassait ma joue, soit mes lèvres. Qu'il n'embrasse pas l'entre-deux. Son baiser, il était aussi instable que notre relation. Tout ce que je n'aimais pas. Je grognais, ne le quittant pas d'une semelle. J'avais peur qu'il se sente à nouveau perdu. Je le voyais donc se diriger vers la caisse. Il y a avait trop de monde et je détestais m'adresser à des humains. Je lui pris donc la main pour l’entraîner à une borne. "Reste près de moi." Je lui tirais le bras pour faire la queue à la borne ayant la queue la moins longue alors qu'il m'avouer vouloir trois menus. Je soupirai. Si je l'avais entraîné dans un mcdo c'était parce que je ne voulais pas utiliser la carte de crédit familiale. Je détestais laisser une trace de mes achats. Je soupirai. "J'ai bien fait de piquer la carte à mes parents." Notre famille étant une grande lignée et comme la majorité des loups les plus puissants, nous avions accès à plus de technologie comme la carte de crédit. Je la sortais de mon porte-feuille en reportant mon regard vers Linn. "Je t'explique, t'as plusieurs menus, steak de beauf, poulet dans un burger ou dans une sorte de beignet, poisson, enfin t'as le choix. Puis t'as des menus pour avoir des frites avec et une boisson ou tu peux prendre tout séparément. Sur l'espèce de machin électrique, t'as les dessins et tu choisis ce que tu veux puis comme ça on a pas à parler à ces Humains." Je parlais peut être un peu trop fort, la jeune fille du couple se trouvant devant nous se tourna pour me dévisager de la tête au pied, comme si j'étais un extra-terrestre, tandis qu'elle agrippait la main du jeune garçon qui l'accompagnait, avançant pour se rapprocher au maximum des gens devant eux. Je n'avais pas honte de ce que j'étais mais la loi faisait qu'il valait mieux pour nous de garder notre identité secrète alors agrippant la main de Linn, je me faisais tout petit, baissant les yeux tel un enfant qui avait fait une faute. "Enfin, t'as compris..." Je posais mon menton sur son épaule pour tourner ma tête vers lui, rapprochant mes lèvres de son oreille. "Et arrête avec tes entre-deux, soit t'embrasses ma joue, soit tu m'embrasses." Je lui chuchotais à l'oreille pour que personne n'entende, que cela reste entre nous.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 3:19


 you still are a bastard
(keith)


Le petit humain était tout content, parce que Keith ne rejetait pas ses mots. Enfin, il ne le prenait pas mal, il n'était pas gêné, il l'écoutait et il approuvait. Alors Linn était content.
Puis Keith était mignon, en plus de rendre Linn heureux. Il le gardait près de lui, il ne voulait pas qu'il s'échappe ou qu'il se perde, et si l'humain n'était pas autant perdu dans cette nuée de technologies nouvelles, et d'hommes, il serait déjà complètement aux anges. Pas qu'il soit facile à rendre heureux mais.. Keith, enfin, Im Keith, le protégeait. Il lui avait dit, pourtant, l'autre soir, qu'il ne pouvait décemment pas protéger un humain - et pourtant, c'est ce qu'il faisait avec Linn. Linn qui se sentait privilégier, qui était fier comme un coq, qui souriait comme un idiot alors qu'il le suivait jusqu'aux bornes. Par contre, ce truc, là, cette machine, ça l'effrayait presque. Limite, il était moins civilisé qu'un loup - que Keith. Loup qui lui sortait une carte de crédit.. Il connaissait ce concept, par contre ! Sa mère lui en parlait, quand il était petit. Il regarde alors le petit morceau de plastique, se permettant de le prendre délicatement des mains du loup pour l'examiner, avant de la lui rendre. Et il écoutait attentivement ce qu'il lui disait, coinçant sa lèvre inférieure sous ses dents supérieures - puis il hochait doucement la tête, montrant qu'il visualisait ce qui allait terminer dans son ventre. Dit comme ça, ça ressemblait plus à un sandwich au steak. Mais il ne disait rien, préférant laisser à Keith le bénéfice du doute. Qui sait, c'était bon. Puis il avait confiance dans le p'tit loup. Il ne l'avait pas tripoté alors que Linn l'avait aguiché comme jamais il ne l'avait fait auparavant - et on peut dire qu'après mûre réflexion, ça lui servait de diplôme. Je vo- Il se coupe aux mouvements du couple en face d'eux, ses sourcils se fronçant. Ils avaient peur ? Hmf, pitoyables. Enfin, ouais, lui aussi aurait peur, mais Keith était tellement inoffensif, à ses yeux. Le petit homme attrape la main du loup, noyant ses doigts dans les siens, tout en l'écoutant lui chuchoter à l'oreille.
Et il devient pivoine. Genre, vraiment. D'un coup. Tout rougit. Keith.. Keith l'invite à l'embrasser ? Non ? Oui? Il peut ? Il a le droit ? Linn en meurt d'envie ! Ses lèvres sont un appel, elles lui font des signes, et lui, Linn, il se retenait, depuis qu'il s'était calmé. Et là.. Autant être téméraire. L'humain profite de la proximité de leurs visages, pour se pencher vers celui du loup, et lui voler un baiser. Tendre, doux, chaste, presque sincère et transmetteur de possibles sentiments, il finit par l'arrêter au bout de quelques secondes, les gêneurs de devant s'effaçant peu à peu. Je vais prendre qu'un menu, du coup, mais j'te préviens, Im Keith, j'ai intérêt d'avoir l'occasion de te rembourser. Parce que Linn ne voulait pas endetter les Im. Il embrasse, d'ailleurs, encore, le fils de cette lignée, se servant comme à un open bar. Bon, il le fait discrètement, rapidement, pour qu'on ne puisse pas les voir, et, enfin, la borne se libère.
Et là, c'est le retour en enfance.
Linn appuie partout, il clique, il tape, il cherche, pour finalement tomber sur les menus. Son visage se colle presque à l'écran, alors qu'il lit. Menu.. Frites.. Sandwich.. Ouais, menu. Il regarde la consistance de chacun des menus, avant d'en prendre un au hasard - le best of. Eh.. Keith, tu veux bien choisir mon sandwich ? Je sais pas ce qui est le meilleur, et j'ai pas envie et de gaspiller tes sousous, et de gerber pendant une après-midi..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 17:56


 you still are a bastard
(linn)



Je crevais d'envie qu'il m'embrasse. Cela dit, je crevais aussi d'envie de l'embrasser. Je lui avais promis de ne pas abuser de lui et tous les gestes affectifs que je voulais avoir -ou presque tous- étaient pour moi considérés comme de l'abus. Alors comme un petit chien docile que je n'étais pas, je m'abstenais, me contentant sagement d'attendre qu'il agisse ou m'en donne la permission. Je lui demandais d'être clair avoir moi, de choisir soit un côté, soit l'autre et pour mon plus grand plaisir, il choisirait l'option que je voulais. Je le laissais m'embrasser, me redressant légèrement parce que bon, fallait pas déconner non plus, j'étais plus grand que lui, plus musclé, je voulais affirmer cet aspect qui me donnait l'air d'être le dominant. Bien évidement que je l'étais! Mais que voulez-vous, fierté masculine.
Je souriais contre ses lèvres en fermant les yeux, le laissant le soin de m'embrasser à sa convenance. "Garde ton argent. Les humains doivent en recevoir moins que les bêtas." Aucun Yazur n'aurait idée de nous trouver dans un fast-food humain. Nous étions donc à l'abri de leur regard et d'une éventuelle menace pour ma vie. Quant à la tolérance des humains envers l'homosexualité? Rien à foutre. Je n'ai pas de compte à rendre à une sous-race!

Il s'arrêtait, ce qui me fit ouvrir les yeux, mon sourire toujours béat aux coins des lèvres, regardant dans la direction que suivant son regard. On avançait. Il se faisait rapide, comme s'il essayait de se cacher, me laissant carrément sur ma faim. S'il continuait, j'allais le plaquer contre la borne pour me servir, ignorant les humains présents. Ouais. Je regardais la borne, m'imaginant parfaitement taper son dos contre l'immense machine. J'imaginais mes mains l'immobiliser, tandis qu'une tiendrait ses poignets, l'autre s'occuperait de déchirer son t-shirt, laissant à la vu de tous sa peau couleur porcelaine tâchée par ses multiples expériences de vie avec les loups. Je visualisais chacune de ses cicatrices, ajoutant la griffure que je lui avais faite à la dernière pleine lune bien qu'il ne devait y avoir plus aucune trace de mon passage. Je me voyais embrasser sa peau nue, la caresser du bout des lèvres alors qu'il gémirait, me suppliant de continuer, mon nom passant ses lèvres. Je me voyais parfaitement le mettre nu devant tout le monde. Le soulever ensuite par les cuisses dont la sensation de mes caresses était restées au bout de mes doigts. Je me voyais lui faire l'amour, sans honte, sous les yeux de tous tandis qu'il gémirait mon nom. J'entrouvrais mes lèvres, passant ma langue sur l'inférieur. Mes yeux brillaient, pétillaient, avaient changé d'aspect sous l’excitation de se fantasme montant. Je m'égarais et le retour à la réalité fut brutal. Il avait avancé et c'était déjà amusé avec la machine quant à moi, je baissais la tête pour cacher mes yeux, j'attirais assez l'attention sur moi, en plus de mes joues complètement rouges. "Euh..." Je m'avance à son niveau, me positionnant derrière lui, mes bras l'entourant pour lui montrer les burgers. "T'as prit quoi... juste best of?" J'étais un peu à la bourre à cause de mes idées. "Alors... Tu veux du beauf je suppose? C'est les meilleurs t'façon! Ce que je te propose, c'est de prendre lui." Je tapais sur le bouton sur triple cheese. "Dans tous les cas, tu pourras tous les goûter parce que je les prendrai tous!" Oui, j'allais encore partager ma viande avec lui. Ça allait devenir une habitude. Je lui offrais un sourire avant de continuer. "Bon, frite je suppose? et la boisson tu veux quoi?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 19:19


 you still are a bastard
(keith)



Keith était vraiment un petit forceur dans l'âme, à essayer de convaincre Linn par A + B qu'il ne devait pas payer sa part, ou même rembourser le loup. Pourtant, le petit humain en ressentait le besoin, parce qu'il n'aimait pas avoir de dettes. Oui, tout était une dette - et il n'était pas un profiteur, à réclamer qu'on lui paye ci ou ça. Petit, il l'était, mais qu'avec sa mère, ce qui est jugé comme étant un comportement normal donc.. Il ne se faisait pas de mouron, comme on dit. Donc Linn évitait d'insister, se contentant d'offrir une moue au loup, avant de l'embrasser.
Et bon dieu qu'il était aux anges. Parce qu'il avait passé deux semaines, si ce n'est plus, à se remémorer la douceur de ses lèvres, leur goût, l'envie qu'il avait de l'embrasser encore et encore. C'était dur, compliqué, difficile d'avoir l'image, la sensation en tête, mais de ne pas pouvoir se rafraîchir la mémoire. Quand il voyait le loup, Linn crevait toujours d'envie de l'arrêter dans sa marche, de l'attraper, et de l'embrasser. Aussi court le baiser pouvait-il être, il s'en foutait ! Il voulait juste sentir les lèvres du loup contre les siennes, pouvoir enfin en profiter, pas comme l'autre soir, où il s'était stoppé de peur que tout aille trop vite - et aussi parce qu'il était mort de fatigue. Là, Linn pouvait totalement assumer de longs baisers, et putain, s'ils n'étaient pas dans un endroit infesté d'humains, de loups, de tout et de rien, il l'aurait fait sans gêne, le petit humain. Parce que bon, il n'avait honte de rien, oui, mais il restait tout de même pudique. Enfin, respectueux des autres, qui ne voulaient peut-être pas le voir rouler des pelles à un garçon.
Puis Linn avance, alors que le fameux loup reste dans son monde - chose qui intrigue Linn, mais que le petit humain ne relève pas. Jusqu'à ce qu'il croise ses yeux, un court instant, qui ont pris une toute autre teinte - Keith était énervé ? Enfin.. Les yeux des loups changeaient de couleur dans quelles circonstances ? L'humain en avait vu plusieurs, des loups aux yeux changeants ; certains voulaient le frapper, d'autres lui faire des choses osées. Et là, il n'avait rien fait de mal à Keith.. Si ? Non, enfin, sauf si ne pas l'embrasser plus longtemps pouvait le mettre dans une colère si grande que ses yeux changeaient de couleur mais... Keith ? Ca va pas ? La petite voix de l'humain coupe court au silence qui s'était installé entre eux, alors qu'il pose une main sur la joue de l'hybride. Hybride qui reprend finalement consistance, et qui finit par lui répondre, après un petit moment. Un petit sursaut, et Linn sourit quand il sent la présence du loup dans son dos. C'était agréable, chaud, enfin.. Ouais. Linn adorait. Sentir la présence de l'autre contre lui - il adorait tellement qu'il collait tout son corps - et quand je dis tout, je parle du haut, comme du bas - contre Keith. Il l'écoutait, sa voix grave lui donnant quelques frissons, hochant la tête à sa question. Puis, il souriait, parce que Keith voulait toujours lui donner sa viande, et ça lui faisait plaisir. Tu dois prendre des forces p'tit loup, sinon tu vas pas pouvoir me porter. Oui, parce que Linn n'avait pas oublié l'idée d'être porté par son loup. Oh non. Enfin.. Son loup.. Qu'étaient-ils ?
D'un coup de tête, Linn efface cette pensée qu'il juge néfaste, hochant la tête aux énièmes questions de l'animal. En boisson.. Mh.. Le.. Co.. Ca ? Mon ex m'en ramenait, c'était bon ! Quand il était plus jeune, le connard qui lui servait de copain lui en avait ramené, de la ville, et Linn était tombé amoureux de cette boisson, sans pour autant en avoir bu souvent. Puis il soupire doucement, appuyant, validant la partie de sa commande, avant de se tourner. Dos contre la borne, et face à son loup, il se fichait pas mal des plaintes des autres clients qui attendaient impatiemment de pouvoir manger. Linn lui sourit, puis ses mains encerclèrent son visage, pour qu'il puisse se servir. Il l'embrassait, doucement, chastement, d'abord, avant d'y aller un peu plus franco, ses lèvres happant celles du bêta. Un dernier baiser de surface pour clore l'échange, il tente de marcher en crabe pour pouvoir attendre Keith à une table. Je vais chercher une table !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 21:16


 you still are a bastard
(linn)



J'aidais Linn a finir sa commande. J'essayais de faire en sorte d'être le plus concentré possible. J'avais divagué, une fois. Je m'étais imaginé avec lui, devant tout ce monde à exhiber mes sentiments. Sentiments qui grandissait tout autant que mon désir et sentir son corps, entier, contre moi, ne l'aidait pas à diminuer. Au contraire, il s'accentuait à mesure que je sentais ses fesses collées en dessous de ma ceinture. Mon souffle se faisant plus fort. Il tapait contre son cou alors que je me penchais pour être à son niveau. J'étais légèrement plus grand que lui, et je voyais mal la carte des menus. J'avais compris que cette machine l'amusait alors je lui montrai où appuyer, le laissant faire ses manœuvres.
Arrivé à la boisson, à mon grand étonnement il connaissait le Coca-Cola. Je lui désignais donc la vignette rouge pour cette boisson. C'était la deuxième fois que Linn me parlait de son ex. La première étant au bord de la rivière dans le territoire Yazur. Il m'avait dressé un tableau négatif de ce loup. Il m'avait expliqué qu'il était la raison pour laquelle l'humain détestait les loups haut gradé. Le première fois qu'il m'en avait parlé, je m'étais énervé face au comportement -lâche- de l'animal. Maintenant, qu'il m'en parlait. Alors que je réalisais que finalement, ils avaient eu beaucoup plus de moment heureux que je ne l'aurais cru, je m'énervais. Les sourcils froncés, je grognais. J'étais jaloux de ces moments passés mais aussi effrayé. Et si je m'ouvrais à lui Et si nous devenions ce que je voulais, si nous faisions ce que je désirai, est-ce que plus tard, il me détestera autant que ce gars? Je me pinçais les lèvres. J'allais râler, lui faire part aussi de cette inquiétude mais il me doubla. Se tournant de mon côté, il m'attrapa le visage pour m'embrasser. Il était doux et je me battais avec moi-même pour tenter de l'être avec lui. La boule dans poils aimait jouer avec le feu et à mesure qu'il approfondissait ses baisers, les happant. J'échappai un grognement de satisfaction alors que comme mon fantasme, je le poussais dos à la borne. Mes baisers se faisaient plus féroces alors que les clients derrière nous se plaignait. Il ne m'aurait pas étonné que l'on cache les yeux des enfants. Mes mains se faisaient baladeuses, trop baladeuse. Ma gauche caressait la cuisse de Linn, remontant jusqu'à ses fesses alors que je continuais mes baisers, dérivant vers son cou. Son odeur dans un Mcdo me rendait encore plus fou. Je tentais de m'arrêter, c'était dur, très dur mais j'ai l'habitude de refouler ce genre d'envie. Je m'arrêtais donc, haletant. "Arrête. De. Jouer. S'il. Te. Plait." Je le suppliais. C'était presque pathétique, la bête qui faisait tout pour ressembler à un humain, qui contrôlait ses instincts animaux.

Il se séparaient de moi, prétextant d'aller chercher une table. Alors que j'avais du mal à me remettre de mes émotions, je finalisais la commande prenant un menu maxi best of et trois burgers en plus. Je payais pour enfin aller le rejoindre à la table qu'il avait choisit sous le regard inquiet et dégoûté de l'humaine qui avait compris que je n'étais pas totalement humain.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 21:49


 you still are a bastard
(keith)



Si Linn pensait que Keith allait réagir ainsi.. Il aurait quand même fait ce qu'il avait fait. Le petit humain restait sur le cul - littéralement, enfin, en quelque sorte - à cause des lèvres envieuses, et féroces du loup contre les siennes. Parce qu'il ne se doutait pas qu'un jour Keith puis l'embrasser ainsi, pire, laisser ses mains se balader sur son corps - il était convaincu que le loup était innocent, pur, et qu'il retenait ses envies comme jamais personne ne l'avait fait auparavant. Quand même, il était puceau, à vingt deux ans ! Bon, en étant humain, c'est sûrement compréhensible, mais en étant un loup.. Enfin, c'est compréhensible, hein, mais difficile à faire. Les loups avaient un désir plus accru que celui des humains, non ? Très certainement, parce que Linn avait fait cédé bon nombre de loup juste avec un sourire - enfin, cédé.. le terme n'est pas le plus exact. D'uuuun côté, Keith avait déjà résisté de nombreuses fois aux gestes assez connotés de Linn. Déjà, la proximité qu'il avait adopté avec lui. Puis, le fait de dormir nu - qui en réalité n'était pas vraiment contrôlé, Linn le faisait vraiment, et vu qu'il dormait seul, il se fichait pas mal de l'être - nu -. Tout ça.. n'avait pas fait craquer le loup.
Loup qui commençait à manger le petit humain, qui ne retenait pas quelques soupirs, ou difficilement - il ne voulait pas faire ce genre de choses en public, vraiment. Enfin, ici, là, contre la borne, avec une queue derrière eux, à côté d'eux, des enfants, des adultes, des parents, des humains, des loups, qui sait.. Non, c'était trop.. Risqué, même irrespectueux pour les autres, même si Linn était sûr que si Keith avait continué encore quelques minutes, même pas, quelques secondes, il aurait cédé. Enfin, cédé.. Vous comprenez - il lui aurait fait des avances plus importantes encore. Mais hélas pour l'humain, la bestialité du loup s'évapora. Une moue prenait place sur son visage - il avait adoré cet échange, même s'il aimait les choses tendres avec Keith, ça ne l'avait pas dérangé. Je..  
Raclement de gorge ; fuir était une chose plus sage. Un dernier baiser, et il s'en va, allant s'asseoir à une table éloignée des autres, sous les regards outrés et vicieux de certains humains. Linn se sentait gêné mais.. Qu'est-ce qu'il y pouvait ? Rien ! Ce n'était pas de sa faute, s'il avait un loup à gérer et si lui-même n'arrivait pas à gérer ses envies - et de l'embrasser, et de le taquiner, le faire craquer, l'allumer, même, tout court. Une fois que l'animal revient, Linn lui sourit timidement, encore un peu chamboulé - et quand je dis chamboulé, je parle de son bas ventre qui commence à sérieusement manifester sa présence métaphysique. Ouais, Linn commençait à avoir de sacrées réactions, et c'était pas génial génial. Keith.. T'as envie de moi ? Bon, on avait dit quoi, Linn ? De se tenir à carreau, de ne pas exciter, ou juste gêner le loup et... Et, rah. L'humain s'approche de ce dernier, posant son coude sur la table, pour pouvoir fixer son interlocuteur. Enfin, je veux dire.. De quelle manière ?  Penchement de tête, et Linn ose, il ose trop, même, parce qu'il pose d'abord son index sur sa poitrine - côté gauche. Ici ?  Puis, il pose son index sur, vous ne rêvez pas, son entre-jambe - index qu'il retire rapidement pour ne pas outrer, gêner, ou énerver son loup. Ou ici ? Et enfin, l'humain fait preuve d'un courage énorme, murmurant ; Je pense que pour moi, c'est un peu des deux, mais plus ici..  Il pose une main sur son torse, raclant sa gorge nerveusement - tout allait vite, mais il contrôlait, il contrôlait parfaitement. Keith pouvait bien entendu le rejeter, Linn s'en remettrait - il se débrouillerait, dans tous les cas, pour faire en sorte que le loup tombe amoureux de lui. Même s'il n'en était pas à un stade à en être fou, des sentiments émergeaient, et il connaissait si bien son corps et ses pensées qu'il savait, il savait que d'ici quelques jours, ou semaines, ou mois, il allait piéger son coeur avec Keith - comprenez qu'il allait rentrer Keith dedans, tout verrouiller, et prier pour que ce soit réciproque. Donc autant essayer, non ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mar 5 Juil - 23:46


 you still are a bastard
(linn)



Je n'avais que faire des regards de ces humains sur moi. Pour moi ils n'étaient rien, une espèce sous-évolué tout au plus. Je me permettais donc d'avoir un comportement déplacé, de faire parler mes instincts les plus primaires, ceux que Linn réveillait en moi. Paradoxalement, je respectais Linn. Il était un humain, je le savais mais je préférai me voiler la face et continuer avec cette théorie absurde de trois quart d'humain. C'est vrai que sa mère était une louve mais il n'avait hérité d'aucune de ses spécificités. Il était un humain comme les autres à la différence que lui, il n'avait pas choisi sa condition d'esclave. Peut être que c'est ça qui au début m'a fait m'adoucir avec lui... En une soirée, j'avais apprit à connaitre cet humain, du moins le peu qu'il m'en avait montré. Mais je l'avais apprécié. J'avais aimé passer du temps avec lui, le porter, faire la lessive, j'avais aimé goûter son sang et qu'il me propose de lui-même d'en reprendre. J'avais aimé son odeur. Cette odeur agréable de junkfood qui me donnait envie de le croquer. Cette belette avait réussi à me faire passer outre le fait que son odeur m'attirait. Il avait réussit à m'attirer physiquement.

Ce n'aurait pu être qu'une fixette. J'aurais voulu que ce n'en soit qu'une -cela m'aurait éviter bien des ennuis- mais il avait commencé à me manquer. Le voir -ou plutôt l'apercevoir- était devenu l'objectif numéro un de mes journées. Attirer son attention, l'objectif numéro deux et après cela, je pouvais vaquer à mes occupations. Il avait réussit en une soirée à envahir mes nuits. Ce bout d'humain... Je l'avais suivit jusqu'à une table un peu plus isolée que les autres. Une dans un coin, celle qui passe inaperçu entre la table de huit et celle de quatre. Il l'avait bien choisit. Je m'installais en face de lui, les joues rosées. Puis vient sa question. Je lève les yeux, vers lui, les ouvrant grand comme des soucoupes. Avais-je bien entendu? Je clignais des yeux en restant silencieux. La réponse semblait pourtant évidente... A moins qu'il comptait s'offrir à moi? L'idée me faisais frissonner alors qu'une vague de chaleur passait ma poitrine. Il s'avançait encore, désignant d'abord mon cœur puis mon entre-jambe. Tel un enfant, je suivais ses gestes jusqu'à ce que... Il me confesse ses sentiments? Ça y ressemblait en tout cas. Un sourire chaleureux vient illuminer mon visage qui s'était précédemment renfermé. D'un geste brusque, je lui attrapais la main, posant mes lèvres dessus pour enfin relever mon regard d'argent sur lui. "Je t'aime, Linn." Je l'avais presque marmonné -presque-. J'avais rassemblé tout mon courage pour lui avouer mes sentiments. J'étais pourtant peu satisfait de ma déclaration. Je posais sa main sur la table, arrêtant de cacher mes lèvres derrière elles. "Depuis ce soir-là... Je t'aime."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 0:13


 you still are a bastard
(keith)



Les déclarations, c'était pas le fort de Linn. Il en avait fait, quand il était plus jeune.. Une seule. Avec le fameux loup qui était, en ce moment, bêta. Cet enculé de première qui avait bien fait souffrir le petit humain, petit humain qui s'était promis de ne plus jamais s'enticher d'un loup, et encore moins d'un bêta. Eh beh.. Le voilà dans de beaux draps. Parce que Keith lui plaisait plus que la normale, et même si Linn se contrôlait, il ne pouvait pas s'empêcher de se faire de petits scénarios de lui et du loup sortant ensemble - cependant il restait réaliste et voyait toujours cette tâche sur ce si beau tableau. Les parents, la famille, même, de Keith. Optimiste, Linn préférait ne pas se dire que ça n'allait pas durer, et se disait que si Keith voulait que ça dure, ça durerait. Bon, il n'était pas non plus très très optimiste. Et il rejetait la responsabilité sur le loup, pauvre de lui. Enfin.. Si tenté que ce dernier répondre positivement à sa tentative de déclaration. Parce qu'il avait vu ça quelque part, enfin, lu ça, plutôt, donc il recopiait, il espérait que ça l'attendrisse assez pour qu'il ait le coeur qui s'ouvre au coréen.

Tu.. m'aimes.. ? Bonheur, euphorie, tout ce que vous voulez, Linn était une petite pile mentalement, et il se retenait de sauter sur la table pour gratifier tout le restaurant d'une petite danse, ma foi, très sexy. Il souriait, juste, comme un idiot, tout en attrapant la main du loup. Il l'aimait. Keith l'aimait. Im Keith l'aimait ! Bon, il ne s'était pas battu comme un dingue pour l'avoir, mais Linn n'y croyait pas. Enfin, pas entièrement. Parce qu'il savait que Keith savait mieux que lui les risques qu'ils couraient, et qu'il pensait que le loup voudrait se montrer responsable - inutilement - et refuser les avances de Linn. Mais.. Non. L'humain n'était qu'une boule de joie, en fait. Rouge, la boule de joie, et avec une envie folle d'isoler le loup, et sa personne. Mais plutôt que de faire ça, il se lève, lâchant sa main. Un coup d'oeil sur le numéro de la commande, et comme par magie, c'est eux qu'on appelle. Linn lui chuchote qu'il revient, alors qu'il trottine jusqu'au guichet. Et c'est la bagarre, pour passer entre tous ces humains. Certains le regardent bizarrement, et ils ont sûrement raison, parce qu'il vient d'ailleurs, en quelque sorte. Poli, l'humain leur sourit, se dandinant entre eux comme un petit vers. Une fois le plateau en main, il se dépêche de retrouver l'être qu'il allait bientôt appeler "maison". Chose faite, il pose le plateau face à Keith, s'installant, encore, face à lui. Bon, bien.. Bon appétit ! Son appétit était aussi gros qu'une villa. L'humain déballe un hamburger au hasard, le reniflant, avant de froncer les sourcils. Comment il devait manger cet espèce de sandwich ? Ca coulait sur ses doigts, partout, c'était pas agréable, il aimait pas. Comment ça se mange.. ? Il allait passer pour un débile mais.. Pas grave. En attendant la réponse de son.. Son.. Enfin, en attendant sa réponse, Linn croque dans une des portions de frites, grignotant sans gêne. Et quand il mange, il réfléchit, alors il finit par demander : Mais, Keith, du coup.. Enfin.. Je suis un humain, tu le sais, hein ? Enfin, je veux dire, t'as pas reçu de coup sur la tête ou quoi ? Quoique, ce soir là, on était proche et je.. Enfin, moi, tu as commencé à me plaire à ce moment aussi, enfin, c'était pareil mais pas pareil, enfin.. On s'en fout, tu dois t'en foutre mais, je suis un humain, ça va aller pour.. Toi ? Parce que Linn n'avait pas oublier la haine de Keith pour les humains. Enfin, j'me doute que tu vas pas me présenter à ta famille, si tenté que tu veuilles sortir avec moi mais, voilà.. Enfin, je, bref. Quand j'annoncerai la nouvelle à Hee Jun, il sera choqué.. L'humain explose de rire, tapant dans ses mains. Ah ! La tête qu'il va tirer !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
24
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 1:34


 you still are a bastard
(linn)



Le petit humain ne semblait pas y croire et plus il me regardait, plus je perdais le courage que j'avais rassembler pour me confesser, dans un Mcdo qui plus est -le summum du romantisme Keith, bravo- . Mon ventre gargouillait au moment où je me retrouvais dans la situation la plus gênante à le regarder dans le blanc des yeux et à rougir tel un adolescent pré-pubère. Il s'attendait à quoi de ma part franchement. Je n'étais pas un champion des déclarations. Dans dans ce genre là. J'aurais aimé me lancer dans un monologue, lui expliquer pourquoi par a+b sa présence me réchauffe le cœur, qu'il me fait sourire, qu'il me rend heureux et cela peut importe sa race. Mais j'avais privilégier des mots plus fort. Des mots que je n'avais dit qu'à ma mère en étant petit, le soir, après qu'elle m'ait bordé. Ces mots n'avaient pourtant pas cette même signification au moment où je les avais dit à Linn. Plus lourds, plus difficile mais après les lui avoir dit, je me sentais plus léger.
Alors que je pensais que mon cœur allait exploser. Le petit humain se lève, chuchote et part. Ok... Je me retrouvais comme un con à notre table. Baissant la tête pour fixer mes mains que je joignais sur la tête, j'inspirai et expirai, me commandant d'être calme.
Linn de retour, il faisait comme si de rien n'était, posant les plateaux de nourriture sur la table. Nous nous servions au hasard. "Bon ap..." Ma voix était basse, ressemblant à un murmure. J'étais tellement embarrassée que je préféré me réfugier dans la nourriture. J'ouvra grand ma bouche, faisant sortir mes crocs par mégarde alors je les plantais dans le burger. Je prenais une grosse bouchée d'un big mac pour enfin le mâcher en regardant mon humain. Je riais de bon cœur, la bouche pleine et comme j'essayais de ne pas ouvrir la bouche pour rien, cela donnait quelque chose de vraiment bizarre. Pas le temps de mâcher. Alors j'avale. Je posais mon burger avant de lui prendre les mains pour les lui positionner sur sa nourriture. "Déjà tu prends ton burger comme ça." Je me concentrai sur ses mains, me levant légèrement pour poser mes coudes sur la table pleine tout en me rapprochant. "Là!" Une fois que ses mains son en position, je lui offre un sourire victorieux, levant les yeux jusqu'à son visage pour rapidement les baisser, les joues rougies. Je me raclais la gorge pour reprendre. Je m’asseyais correctement en face de lui, reprenant mon burger en main pour l'amener cette fois-ci plus lentement à ma bouche. "Ensuite, tu l'amènes à ta bouche, tu mords dedans et tu mâches. Si t'as peur de t'en mettre partout, ce n'est pas grave, c'est le but!" Puis je rigole, prenant une bouchée plus petit que la précédente. "Un humain avec de la sauce plein la bouche, j'trouve ça mignon." Je mangeai en même temps et bien évidemment, ma réflexion était dirigée à son attention. Oui, il m'étais déjà arrivé de regarder des humains se mettre de la sauce partout autour de la bouche mais à ce moment, j'avais trouvé cela plus appétissant qu'excitant.

Nous partagions à présent un repas, d'égale à égale. Je lui avais apprit à  manger un burger et il s'en était tâché le coin des lèvres. Je levais pas main gauche pour lui essuyer la commissure avec mon pouce pour enfin l'amener à mes lèvres. Le sujet qu'il abordait était sérieux. Sa race. Je fronçais les sourcils. Il n'arrivait pas à croire en ma sincérité. Je me pinçait les lèvres, le regardant, en secouant la tête de droite à gauche. "Non, je ne me suis pas cogné la tête. Et t'es pas un humain, t'es un trois quart d'humain!" J'étais plutôt fier de ma réponse plutôt puéril. Je me voilais la face, ne regardant pas le problème dans les yeux, ne voulant pas non plus me remettre en question. Pour expliquer mon attirance, j'avais juste utilisé le sang de sa mère comme une excuse.
J'inspirai fortement pour enfin lâcher un long soupire en l'écoutant. Je posais ma nourriture. Mon visage c'était refermé, faisant apparaître ma jalousie. "N'en parles pas. Et encore moins à des gens comme Hee Jun, j'ai pas confiance en lui. Et puis, pourquoi tu voudrais lui en parler, tu m'as pas dit qu'il t'avait gonflé?! Pourquoi tu lui reparles?" Je fronçais les sourcils. "T'as pas encore compris? J'te veux que pour moi. Alors oui, je ne peux pas te présenter à ma famille, j'peux pas en parler à mes amis mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas sincère. Je suis amoureux de toi, tu comprends? J'ferai tout pour toi! Tout." Je m'étais emporté. Un peu trop emporté. "Je veux dire... J'veux qu'on soit ensemble... Mais à part rendre notre relation public, je suis près à tout pour t'avoir à mes côtés... Puis... Suffit d'attendre la mort de mon père... Celle de mes oncles aussi... Enfin... Je suis le dernier mâle de la ligné Im, ça va leur faire bizarre d'apprendre que notre lignée va s'éteindre comme ça..." J'hésitais à chaque morceau de phrase, riant de temps en temps un peu embarrassé par mes mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
22
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 2:14


 you still are a bastard
(keith)



Linn manquait cruellement de connaissances en "humanologie". Enfin, il ne savait rien de ce qui l'entourait, et pire, de ce qu'il allait manger. Ce qu'il avait sous les yeux, ça ressemblait à un vieux.. Enfin, non. Du pain. Normal, pas extraordinaire ni extravaguant, Linn en avait déjà mangé. Il pouvait voir un steack, puis une autre tranche de viande.. Du bacon, sûrement. Et des oignons, de la sauce, qui coulait sur ses doigts, et un truc jaune.. Du fromage ? Le mélange de tout ça, ça sonnait bizarre, aux oreilles de Linn. Pas qu'il n'aime pas mais.. Il se demandait comment Keith pouvait en manger autant d'un coup. La bouche de l'humain serait-elle minuscule ? Non, quand même pas. Peut-être qu'il était une fille, au fond. Ou un enfant. Un gamin de trois ans. Avec une petite bouche et des mains inutiles. Tellement inutiles que Keith devait lui apprendre comment manger. Linn était attentif, souriant avec une certaine malice quand son loup levait ses yeux vers lui. Il était mignon, adorable, même, à rougir ainsi. Linn n'avait pas dit explicitement que c'était réciproque, et ça gênait peut-être Keith - est-ce qu'il avait l'impression de s'être pris un vent, ou Linn avait faux sur toute la ligne ? Oh~ mais c'est trop marrant à manger ! Merci Keith !   Enorme sourire, et il imite geste pour geste son loup, croquant avec la même lenteur dans l'hamburger. Et après une grimace, un bout de tomate qui s'est échappé, Linn avale le tout dans un soupir satisfait. C'est bon, bon dieu qu'c'est bon ! Puis, vu qu'il en met partout, le coquin d'humain, Keith essuie le coin de ses lèvres, arrachant un sourire timide à Linn - on dirait vraiment un vieux couple coincé, qui ne fait que se sourire comme s'ils avaient des soucis gastriques. Mais.. Linn adorait ça. Parce que t'as vu d'autres humains avec de la sauce autour de la bouche ? T'as mangé avec d'autres humains ? Ici ?  Ah, non, Linn, jaloux ? Jamais.

Enfin, ceci dit, en parlant de jalousie, Keith n'était pas mieux. Il n'était pas en train d'expliquer à Linn à quel point il n'aimait pas Hee Jun et à quel point il voulait le petit humain sous sa seule et unique possession ? Pourtant, le fils Yoon n'était pas proche d'énormément de loups ; il avait parlé à Hee Jun, avait reconsidéré son avis sur lui - qui était, pour autant, toujours en suspend. Disons que si Hee Jun faisait une bêtise, il repasserait du mauvais côté de la force, sans droit d'exprimer quelconque avis. Puis.. Puis il ne parlait pas à d'autres loups.. Non, pas dans sa mémoire. Enfin, il écoutait attentivement la tirade de son vis-à-vis, souriant discrètement quand il lui faisait une telle déclaration. Bon, ne nous le cachons pas, Linn était déçu de ne pas pouvoir exposer leur relation aux yeux de tous, mais, au fond, l'idée de secret lui plaisait - et ce serait mentir que de dire que ça ne l'excitait pas, rien qu'un tout petit peu. Etre à Keith, avoir Keith, sans que personne ne le sache. Au moins, maintenant, il savait qu'il pouvait le reluquer sans honte aucune. Keith, tu peux ne pas le dire à tes parents parce que, entre nous, ton père me donne déjà envie de vomir - désolé si je te vexe mon chou.   Surnom débile numéro un, bonsoir. Tu vas vite être accompagné d'une lignée d'autres. J'en parlerai pas à ma mère.. Elle a un mauvais souvenir d'une liaison loup-humain. Déjà qu'elle n'était pas très heureuse quand.. Enfin, tu vois. Alors on va garder ça pour nous, je veux que ça se passe.. Bien, enfin, je veux dire.. J'ai envie d'être avec toi longtemps.   Linn mord sa lèvre, gêné de se confesser ainsi - un coup il est gêné, l'autre non, Linn était vraiment difficile à saisir. Donc maintenant, Im Keith est la propriété de Yoon Linn. Même si, j'te préviens, j'oublie pas tous les coups bas que tu m'as fait.    Il montre ses fausses canines, avant de lui sourire. Puis il croque dans son sandwich, encore et encore - il adore, franchement, il risque de retourner ici.. Tout le temps. Et ne sois pas jaloux d'Hee Jun, Keith.. De un, c'est purement amical entre lui et moi.. Comme avec tous les loups en général, saaaaaaaauf ceux que je n'aime pas bien sûr.    Tant qu'à lui en parler.. Autant tout lui dire ? Comme ça, il sera au courant. Puis, bon, je n'avais rien à me reprocher - je n'avais rien fait. Je suis allé au septus, il y a quelques semaines. Un peu avant la mort d'Il Nam. Genre.. Ouais, un petit moment quand même, avant. Bref ! J'y suis allé, parce que je voulais me détendre, j'étais crevé et.. Voilà quoi. Et j'avais envie d'un petit bain, parce que j'aime bien.. Prendre des bains le soir, surtout dans la rivière.. Bref. J'y suis allé et ho, surprise. Hee Jun !    Et avant que Keith ne s'énerve, Linn précise J'étais pas nu, hein ! J'avais mon boxer. Bon, lui, si, par contre, mais.. C'est pas très très grave. Donc, il m'a retenu, il m'a dit de rester, et moi, je l'ai d'abord ignoré.. Puis il m'a parlé, on a chahuté, il s'est amusé à me couler, et.. Je sais pas, je me suis dit qu'il n'était pas le genre de bêta à vouloir me tripoter le derrière, tu vois ? Il me l'a dit, même, qu'il ne me toucherait pas, même s'il ne me trouvait pas dégueulasse, parce qu'il savait se tenir.   Et Linn n'allait pas préciser qu'Hee Jun lui avait dit qu'il était et mignon, et excitant, car ce serait signer son arrêt de mort et ça.. Non. Pour le peu d'amis qu'il avait.. Puis, il ne voulait pas que Keith ait de soucis. Surtout pas. Il voulait être avec lui, tout le temps, donc Keith, à la maison, sans bagarre, ce serait parfait. Du coup, tu veux bien rester avec moi cette après-midi ? Vu que tu connais mieux la ville que moi, tu voudras bien me faire visiter des coins cools.. ?    

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PROFIL

get to know me
◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    

Revenir en haut Aller en bas
 

(18+) you still are a bastard (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Seoul :: Jwaigui Kkot-