AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 (18+) you still are a bastard (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 3:35


 you still are a bastard
(linn)



Il semblait jaloux? Me demandant si j'avais déjà partagé des repas avec d'autres humains. J'échappai un rire nerveux tout en m'essuyant la bouche avec une serviette en papier. "Plutôt mourir! J'partage pas mes repas avec les humains!" C'était vrai. Je n'avais presque jamais mangé en compagnie d'humain, seul Eun Ji, la sœur de Russell m'avait vu manger. Mais dans son cas, c'était différent, je lui faisais du chantage à l'époque et elle ne mangeait pas, elle me payait mes repas. Je souriais d'un air nostalgique en repensant à cette époque. "En fait, ce genre de nourriture, tu peux aussi la manger dans la rue, dans les parcs... en fait, tu peux la commander à emporter. C'est comme ça que j'ai vu des humains avec de la sauce autour de la bouche. Et je trouve ça mignon, la sauce, ça donne du goût à la viande!" Je m’égarai. "Ça leur donne l'air appétissant." Et voilà que le Grand méchant loup était de retour.

Linn enchaînait sur Hee Jun et c'était à mon tour de me montrer jaloux et possessif. Je lui expliquais que je le voulais pour moi et pour moi seul. Je m'ouvrais à lui, m'enflammant un peu plus dans ma tirade. Cela semblait pourtant plaire à ce loup sans poil. Il semblait heureux que je lui fasse part de mes sentiments pour s'ensuite, ce soit à lui de se jeter à l'eau. Je l'écoutais comme toujours de mon oreille attentive tout en finissant mon premier burger -ben oui, j'avais faim-. La bouche pleine, je secouais la tête pour lui signifier que ce qu'il pouvait penser de mon père ne serait pas grave car si mon père connaissait son existence, il penserait probablement la même chose à son sujet. Malgré mes joues gonflées par l'excès de nourriture que je mâchais, on pouvait distinguer un léger sourire lorsqu'il m'appela "chou". C'était bien moi qu'il avait appelé comme ça, n'est-ce-pas? Je mastiquais bruyamment tout en l'écoutant pour enfin avaler ma nourriture. Je pris une de ses mains pour l'attirer à mes lèvres et l'embrasser -à défaut de pouvoir accéder à ses lèvres-. Je le regardais, posant la main que je lui avais prise sur ma joue. "Moi aussi je veux être avec toi longtemps." Une confirmation, au cas où il se posait des questions. Puis Linn était si mignon à rougir de la sorte que je n'avais pas pu résisté. Il fallait que je lui réponde. Je lui libérai la main alors qu'il venait me menacer de ses fausses canines. Je riais de bon cœur, essuyant ma main dans une serviette pour enfin le décoiffer. "Yoon Li est aussi la propriété de Im Keith! Alors il aura le devoir de regarder Im Keith le plus souvent possible!" Je parlais de moi à la troisième personne, et alors?
Puis Linn prenait la défense de Hee Jun. Je croisais les bras, m'affalant dans mon siège en l'écoutant. J'avais les sourcils froncés. J'étais pas content. Normal! Comment vous réagiriez si votre petit ami venait de vous avouer s'être baigné presque nu avec un autre complètement nu? Mal. Comme... Stop. On arrête. Notre petit ami. J'avais pensé ça? Mes joues retrouvaient de la couleur et malgré mon énervement, je ne pouvais m'empêcher de rire. "J'ai pas confiance en lui. En plus, moi aussi j't'ai dit que je ne te toucherai pas et regarde... Puis toi? J'te rappel avec quoi je t'ai trouvé tout à l'heure et où était ta main? J'veux pas que mon copain en touche un autre. En plus tu m'as dit la dernière fois que tu l'aimais bien avant, tu m'en as parlé deux fois dans la soirée s'te plait! Deux fois!" Oui, j'étais clairement jaloux. Je savais que si on devait garder notre relation secrète, nous devions avoir une confiance aveugle l'un en l'autre. Savoir que l'on s'aimait aussi. Mais même si Hee Jun n'était pas le loup le plus fort de la meute, je reconnaissais qu'il était beau, très beau même en plus de sa redoutable intelligence. Je soupirai. "J'aime pas ce type." Voilà, c'était dit. Linn n'avait pas encore la raison du pourquoi mais s'il venait à nous croiser tous les deux, l'humain comprendrait vite.

Je me redressais légèrement pour prendre un second burger, le déballant de son emballage pour commencer à le manger. Suite à sa tirade, Linn me demandait de passer le reste de la journée avec lui, de lui servir de guide. "Ça dépend ce que tu veux faire! Le monde humain est souvent payant, la nourriture, la boisson même les trucs cool sont payants... mais..." Je m'arrêtais, regardant par la fenêtre là où le soleil en était de sa course. "Je sais où je vais t'amener!" Une idée avait mûrit dans ma tête. Pour notre premier rendez-vous, j'allais faire les choses biens. Je lui offrirai un spectacle que jamais il n'avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 4:06


 you still are a bastard
(keith)


Yeux plissés, Linn faisait mine de ne pas croire ce que Keith lui disait - pour accentuer le fait qu'il ferait mieux d'être préparé à la petite jalousie de Linn. C'était une jalousie légère, plus liée à une possessivité marquée. Et aussi un léger manque de confiance en ce genre de relations - Linn, quand bien même Keith était une personne merveilleuse, avait toujours cette peur infâme de se faire trahir, tromper, enculer, même, pour être vulgaire. Alors il avait confiance en Keith, oui, mais pas entièrement. Alors l'entendre parler des humains ainsi.. Tsh. L'air appétissant. Linn était le seul humain qui devait être appétissant aux yeux du loup ! Non mais, il ne voulait pas voir une personne de son espèce ronronner sous la fenêtre de Keith. Elle venait tout juste d'être prendre et, maintenant que les deux zozios s'étaient expliqués, du moins, confessés, Linn ne comptait pas lâcher l'autre. Enfin, il lui faudrait très certainement du temps pour s'habituer à sa nouvelle relation, aux choses qu'elle va changer. Non parce que, de vous à moi, de moi à vous, Linn n'était pas totalement prude, et même si un bêta abusait de lui, il ne restait pas chaste pour autant. Non, il était friand des contacts humains - mais d'un côté, s'en passer pour profiter de l'étreinte du loup n'était pas si mal. Au contraire, c'était génial. Ouais.. Finalement, tout lâcher pour le fils Im lui plaisait. Il en était euphorique.

Puis Linn décidé de faire le garçon bavard, à parler encore et encore pour exprimer ce qu'il ressentait, tout en regardant Keith manger, comme un bébé. Ouais, un bébé. Ou un gamin de cinq ans. Mais il était adorable. Il n'avait plus cet air de méchant loup ! La peur que Linn avait ressenti lorsqu'il l'avait griffé s'était évaporée - d'ailleurs, il gardait une légère trace sur son torse, et bizarrement, il aurait adoré qu'elle reste. Enfin.. Du point du vu que ça venait de Keith, hein. Si ça venait de quelqu'un d'autre, plus vite elle était partie, mieux il se serait senti. Enfin, bref. Keith agissait d'une manière vraiment trop adorable pour Linn, qui était en pleine gagatisation mentale, alors qu'il caressait la joue du loup avec son pouce. Il était tactile, il voulait des caresses et ça faisait plaisir à Linn, qui se sentait voulu, désiré. Yoon Linn va regarder son Keith, alors, parce qu'il est quand même sacrément beau. Même si ces foutues nanas le regardent un peu trop.

Eeet second sujet apparemment tabou pour Keith ; Hee Jun. De un, Linn ne comprenait pas pourquoi il ne l'aimait pas. De deux, il ne comprenait pas pourquoi il était si jaloux. Enfin, si, mais, envers Hee Jun.. Il ne devait pas. Oui, bon, Linn avait franchement eu envie de connaître le brun plus intimement, mais c'était il y a quatre ans. Depuis... Depuis, plus rien, il s'en foutait, du brun, sur le plan sexuel. Non, c'était juste son ami, et encore. C'était un bêta, et ça le bloquait, même si sortir avec Keith risquait de le familiariser de nouveau avec ce rang. Keeeeeith, de un, j'ai tripoté ce type parce que je voulais t'oublier, parce que je pensais que tu voulais pas de moi - j'ai mal pensé, je te l'accorde, donc tu ranges d'office tes crocs et tu ne t'énerves pas sur cette partie, vilain loup. Ensuite, pour Hee Jun.. Enfin, je me suis baigné avec, ce n'est pas comme si je lui avais fait ce que je t'ai fait ! Tellement pas, en plus. Crois moi, ce que tu as eu, la dernière fois, c'était assez.. Très beaucoup spécial. Puis zut, Linn en avait marre de se satisfaire de la main du bêta. Il se lève, pour s'asseoir à côté de lui, après l'avoir poussé d'un léger coup de fesses. Pourquoi tu ne l'aimes pas ? Vous êtes presque pareils.. Enfin, avec moi, du point de vue où vous me respectez. Sinon.. Oui bon, vous êtes deux opposés. Lui agit avec son cerveau, toi avec tes beaux biceps. Et je tiens à dire, mon petit Keith, que les deux sont bons ! .... Okay, ça sonne bizarre. "Keith, tes biceps sont bons, je peux en ravoir un bout, s'il te plaît ?" Arh, Linn, t'es vraiment un type bizarre ! Et en plus, Keith, je tieeeens à préciser que je ne suis pas un gars facile, mhmh ? Et qu'Hee Jun n'est pas quelqu'un d'assez mauvais pour me forcer, mhmh ? Quant à ta promesse, c'est moi qui t'interdis de la tenir ; tu ne vas jamais abuser de moi, j'ai envie d'avoir tes mains partout sur moi. Et quand je dis partout.. C'est partout. Privilège d'être mon copain, non ?

Et Linn concluait le tout avec un baiser sur la joue de son loup, piquant des frites, encore et toujours, son hamburger étant presque terminé. Il le finirait avant d'y aller, pour avoir le goût en bouche toute l'après midi - c'était sa technique infaillible lorsqu'il mangeait des fruits, ou des légumes, et qu'il adorait le goût de ces derniers, sans pour autant pouvoir en manger toute la journée. Un dernier pour la route, comme on dit. Enfin, bref. L'humain croise ses jambes, pose son coude sur la table et se tourne pour faire face au profil - beau - du loup. Ses petits yeux, ses petites joues, son petit nez, digne d'un bébé, et ses lèvres.. Pourquoi n'avait-il pas remarqué tout ça dès le début de leur relation ? Oh, ils ne seraient pas ce qu'ils sont hypothétiquement maintenant, s'ils avaient été gentils entre eux dès le début. Je te fais confiance, et s'il faut payer, n'oublie pas, j'ai des sous ! Pas la masse mais j'en avais, et autant qu'ils me servent à quelque chose. D'ailleurs, en parlant de servir à quelque chose.. Pourquoi tu achètes autant de crayons, alors que tu en avais pleins, la dernière fois ? Tu fais une collection, comme les comics ? Tu fais une crayonlection ? Tu me montreras l'étendue de ta collection ? Moi, j'collectionne les gendarmes. Tu sais, les petites bestioles- Fin, tu dois savoir, t'es un loup.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 18:02


 you still are a bastard
(linn)



Je souris à sa réponse. D'une certaine façon, il me promettait de me regarder me faisant comprendre que je n'étais qu'à lui et qu'il était jaloux du regard que certaines louves pouvaient avoir. Linn faisait de moi le plus heureux des loups.
Hélas, cette vague de bonheur ne dura pas puisqu'il remit sur le tapis le sujet Hee Jun. Il essayait de me rassurer. Essayer et le mot. Je soupirai, posant mon repas dans sa boite cartonnée. Je baissais la tête, soupirant longuement. Linn quant à lui venait s'installer à côté de moi. Je me décalais pour lui laisser un peu de place sur ma chaise. Peut être pour me rassurer et contrôler mes nerfs. C'est vrai que, se transformer partiellement dans ce genre d'endroit était interdit. Nous n'avions pas le droit de montrer notre vraie nature aux humains et rien que pour m'être fait repérer par une civile, je risquais très gros. Mais ce n'était pas de ma faute, j'avais du mal à me contrôler, surtout en présence de Linn. Cet humain me chamboulait. Ces mots pouvaient me blesser en quelques secondes et pourtant, j'écoutais tout ce qu'il avait à me dire. Plus il parlait et plus j'avais l'impression qu'il s'enfonçait, comparant l'intelligence d'Hee Jun à mes muscles. Le sujet le plus sensible. S'il y avait une raison pour que je déteste ce lycan, c'était bien pour son intelligence et les réflexions piquantes qu'il avait à mon encontre lors de réunion à chaque fois que je défendais les opinions de ma famille.
Mon visage se fermait alors que je l'écoutais sérieusement jusqu'à ce qu'il sous-entende que je pouvais poser mes mains partout sur son corps. Forcément, ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Je comptais bien abusé de ce pouvoir qu'il m'offrait mais, peut être pas ici. Nous nous étions déjà bien trop fait remarqué. Entre mes yeux qui avaient changé de couleur, Linn qui m'avait embrassé, moi qui l'avait plaqué contre la borne... C'était assez. Pourtant je souriais bêtement en prenant mon second sandwich. Linn ne perdait pas le nord. Une idée que je considérai comme géniale avait germé dans ma tête alors qu'il me rappelait qu'il avait de l'argent. Comme si. Je roulais des yeux. J'allais lui répondre. Lui dire -encore une fois- qu'il devait garder son argent pour lui, qu'aujourd'hui, je lui offrais sa sortie en ville, mais il enchaîna rapidement sur mes crayons. Je m'arrêtais de manger, tournant la tête vers mon sachet de course. C'est vrai que c'était bizarre d'acheter autant de crayon. J'avalais la nourriture qu'il me restait en bouche, lâchant un long soupire. "Je ne fais pas de collection. J'ai utilisé tous mes crayons c'est tout." Je faisais la moue, détestant parler de ce sujet. "Ecoute... Il a des choses que je veux garder pour moi... Enfin... Tu vois... Genre, le fait que j'ai des crayons, que j'en achète, tout ça..." Reprenant une grosse bouchée du burger, je mâchais tout en m'essayant les mains sur ma serviette pour aller le décoiffer. J'attendais d'avoir avalé pour reprendre la parole. "Laisse moi un peu de temps pour t'en parler!" Je lui offrais un magnifique sourire, lui tendant un de mes burger. "Tu me la montrera, ta collection? Mange!" Mon sourire s'élargissait alors que je prenais quelques unes de mes frites pour les tremper dans la sauce. "Prend des forces, quand le soleil se couchera, je t'amènerai dans un endroit magnifique." J'avais l'air pensif. Bien évidement que je l'étais. J'avais concocté dans ma tête un plan parfait pour me rattraper de cette confession loupée. Je voulais mettre des étoiles pleins les yeux à Linn et me déclarer comme un homme, dans un bel endroit et pas entre l'odeur -alléchante- de graisse et une foule d'humain.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 18:42


 you still are a bastard
(keith)


A chaque fois que Linn abordait le sujet des crayons de Keith, ce dernier ne lui en parlait qu'en partie, pour lui dire, finalement, qu'il ne voulait pas en parler. Il lui donnait l'eau à la bouche pour la lui retirer. Enfin, mince quoi ! Linn était rempli de curiosité, pour tout et pour rien, pour n'importe qui, et sa curiosité le piquait plus encore lorsqu'il s'agissait de Keith. Il voulait tout savoir sur tout, donc, il voulait savoir pourquoi il avait acheté autant de crayons. Enfin, il avait compris qu'il avait usé tout son stock mais.. Même. D'ailleurs, pourquoi il l'avait usé ? Comment ? Il les mangeait ? Connaissant Keith, c'est possible, qu'il les mange tous. Ou.. Il écrivait ? Il dessinait ? Mystère. Mais une chose est sûr ; Linn allait résoudre ce mystère. Que Keith le veuille ou non, il le saurait. Quitte à lui faire subir un interrogatoire quand il est fatigué, saoul, ou même si, un jour, ils ont un moment intime, pendant.. bah, pendant ce moment. Vicieux ? Très. Linn voulait savoir, bordel de dieu. Alors il saura !

Il n'ajoute donc rien de plus au sujet de la collection de Keith, souriant quand il lui demande de lui montrer sa collection - bien sûr qu'il la lui montrera, mais pour ça, il allait devoir aller chez lui. Et ça, ça risquait d'être compliqué. Parce que sa mère.. Ah, la mère de Linn. Elle ne voulait plus voir les puces d'un bêta chez eux ! Protectrice, trop, elle avait mieux retenu la leçon que son fils humain.
Keeeeith, j'ai pas un aussi gros estomac que toi ! Bon, il dit ça mais ça ne l'empêche pas de prendre le burger qu'il lui tend. Il croque dedans, alors, mangeant toujours aussi peu proprement. C'est qu'il allait vite prendre du poids, l'pauvre petit - enfin, il risquait d'éliminer tout son mauvais grand avec une bonne séance de sport.  J'ai hâte de savoir.. Mais on va faire quoi, en attendant ? Parce qu'en été, le soleil ne se couchait pas très très tôt, disons. Ils allaient devoir s'occuper jusqu'aux coups de vingt deux heures, et il était.. Dix huit heures, à peine. Alors, tout en mangeant, et après s'être levé, parce qu'il était indécis, Linn regarde son loup avec un haussement de sourcil. En venant, j'ai vu des magasins.. Ils vendent des trucs ici ? Ca pourrait nous occuper un moment, non ? Oui, bon, l'humain était désespéré pour trouver une occupation. Il laisse la moitié de l'hamburger à Keith, qu'il lui tends, se levant pour pouvoir aller loin - jusqu'à ses lèvres, en fait. Mange !


Dernière édition par Yoon Linn le Mer 6 Juil - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 21:36


 you still are a bastard
(linn)



Nous rions de bon cœur après avoir abordé quelques sujets épineux comme Hee Jun ou le dessin. Je l’incitais à manger plus. Je voulais qu'il prenne des forces, qu'il soit en pleine forme pour tenir le plus longtemps possible. A part l'idée que j'estimais brillante, je n'avais pas vraiment d'idée sur ce que je pouvais faire avec Linn. J'haussais donc les épaules à sa question, lui offrant une moue avant de d'entamer mon troisième burger. J'avais faim. J'avais tout le temps faim, excepté la nuit que j'avais passé avec Linn où la fatigue l'avait emporté. La fatigue ou l'envie de me coucher à ses côtés. Le fait est que je mangeais, oubliant les bonnes manières. Avec lui, je n'avais pas à dissimuler mon gros appétit. Après tout, toute la meute était au courant et tout le monde m'avait déjà vu me battre pour de la nourriture ou manger de la viande cru au point de me tâcher presque partout du sang de l'animal que je dévorais. Ce n'était donc pas un vulgaire burger plein de graisse qui allait faire fuir Linn ou trahir mes habitudes alimentaires. Le garçon semblait même ne pas remarquer, me posant des questions sur les magasins, me proposant d'y aller. J'hochais la tête avant de m'essuyer la bouche du revers de la main. "Oui. Ce que je te propose c'est qu'on se balade dans la rue et dès que tu vois quelque chose qui te plait ou te rend curieux, tu me dis et on va voir! Ça te va?" Je lui offrais un sourire pendant que je finissais de mâcher ce qu'il restait de mon dernier burger quand il me tendis celui que je lui avais donné, me forçant à le manger. Je rougissais, mordant volontiers dans la nourriture. "Merci."

Une fois notre repas terminé. J'allais me rafraîchir à la salle de bain, me lavant le visage et les mains. Si j'avais su que la journée tournerait ainsi, je me serai fait beau. Du moins, j'aurais essayé. Je sortais des toilettes pour le rejoindre, lui prenant la main pour l’entraîner dehors. Nous nous baladions et à chaque fois qu'il s'arrêtait devant une vitrine d'un magasin, je lui expliquai quel genre de magasin c'était et je l’entraînais dedans. A chaque fois que son visage s'illuminait devant un produit quelconque, je passais derrière lui pour lui acheter en douce. J'étais heureux et j'avais envie qu'il le soit à son tour. C'était bizarre mais pour moi c'était la seule façon que j'avais trouvé pour le satisfaire.

Le soleil allait bientôt se coucher. Enfin. Je l'entraînais avec moi jusqu'à rejoindre une foule de personne. Je lui tenais la main, le rassurant. J'avais bien compris que les foules ce n'était pas son truc. Nous faisions la queue. Il ne devait pas comprendre pourquoi nous attendions derrière un couple, qu'un autre attendait derrière nous et ainsi de suite. Je ne voulais pas lui répondre. Pas tout de suite. J'arrivais jusqu'à la billetterie, demandant deux billets. Une fois payé je le guidais jusqu'à une immense structure métallique. Une grande roue. Je l'entraînais à l'intérieur d'une cabine avec moi. "Voilà, c'est là que je voulais t'amener." Lui dis-je, un grand sourire naissant à mes lèvres. Je m'asseyais à côté de lui, lui prenant la main. Je caressais le revers avec mon pouce. "C'est une grande roue, tu connais? Ici, tu es en sécurité, ne t'inquiète pas." Après mes mots, je lâchais sa main pour passer mon bras autour de ses épaules, l'attirant vers moi. J'embrassais son front pour enfin tourner la tête vers la vu. Le soleil était en train de se coucher, les derniers rayons passaient à travers les buildings tandis que la ville s'illuminait progressivement sous nos yeux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 22:45


 you still are a bastard
(keith)


Cette après-midi avait été une des meilleures de toute ça va. Si ce n'est pas LA meilleure, d'ailleurs. Parce que c'était génial. Enfin, le début, non, il était plutôt nul, raté, loupé, chiant, agaçant, mais au fur et à mesure.. C'était devenu génial. Surtout lorsque Linn avait avoué ses sentiments à Keith. Là, le petit humain s'était mis à penser que cette journée valait le coup. Parce qu'il était mignon, Keith, il était adorable et il en avait eu la preuve même. Déjà en lui donnant sa nourriture, enfin, une partie, puis en l'emmenant faire les boutiques, le laissant le traîner partout où il le voulait. D'ailleurs, Linn avait découvert de super choses, qu'il s'était promis d'acheter vite, très vite. Enfin, quand il aura les sous, mais il les aura rapidement, du moins, il espérait - et il en était presque sûr, il suffisait d'économiser, de demander à sa mère, et le tour était joué.

Puis la fin de la journée débutait avec la fameuse surprise de Keith, que Linn voulait à tout prix savoir. Raison pour laquelle il regardait partout autour de lui quand ils étaient arrivés. Il cherchait une réponse, encore, qu'il ne trouvait pas - son seul indice ? Un tas de couple devant et derrière eux. Une fois que Keith a payé pour deux morceaux de papier, l'excitation dans le corps du petit Linn augmente. D'un coup. Genre, il saute presque partout, comme un môme. Sauts qui s'arrêtent quand ils font face à une immense structure ronde. Immense. Géante. Genre.. Genre énorme ! Linn regardait avec son air choqué, parce qu'il n'avait jamais vu ça, et c'était presque.. Effrayant. Mais pas trop ! Il voulait monter dedans, et c'est ce qu'il fait quand une des portes s'ouvre. Il s'installe, croise ses jambes, gardant sa main dans la sienne. Je connaissais pas.. Il était hébété, immobile et concentré sur le sol qui était de plus en plus loin d'eux. C'est trop bien.. Ca monte haut ? Jusqu'à combien de mètres ? T'y es déjà allé avec quelqu'un ? Qui? Juste pour la forme, le qui, ok. Ou, aussi pour être sûr d'être l'un des premiers. Linn finit par poser sa main sur celle du loup, et tire dessus, pour qu'il se tourne vers lui. Je pense que c'est le bon moment, non ? Il n'était pas très romantique mais ce genre de paysages, d'atmosphères, ça lui donnait envie de l'être. Alors il pose sa main sur la joue du loup, regardant de temps à autre le paysage merveilleux, le soleil qui se couchait, le rose, le rouge, dans le ciel, et la nuit qui commençait à se dessiner. Puis, il approche son visage de celui du bêta. Même si t'es un bêta, et même si je déteste les bêtas, même si tu m'as vraaaaaaaaaaaaaaiment cassé les couilles jusque là, même si t'es vraiment un gars jaloux, j'ai remarqué, et même si t'es un loup tout mignon et tout innocent, au fond de toi, Keith.. Plus près, encore plus près. Je t'aime. Depuis ce moment. Ou du moins, il l'avait apprécié. Ou était attiré, aussi. Et le petit humain colle ses lèvres contre celles du petit loup.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Mer 6 Juil - 23:52


 you still are a bastard
(linn)



Je me perdais dans ma contemplation, écoutant les questions du Linn. J'y réfléchissais. "Je ne sais pas... Trois ou quatre arbres de notre forêt? Les plus grands bien entendu! Je n'y suis jamais monté, non. J'ai toujours rêvé d'y aller avec la personne que j'aime." J'avais connu les grandes roues grâce à un film que j'avais vu à la télévision lorsque j'étais encore un enfant. Le héro avait invité l'héroïne dans ce genre d'attraction pour lui confesser son amour et le film s'était terminé par un baiser. C'est peut être à cause de ce genre de film que je suis devenu quelqu'un de romantique ou plutôt, nier. Hélas, les comédies romantiques étaient ce qu'il y avait de plus populaire à la télévision à l'époque. Je n'avais pas le droit de la regarder lorsque mon père était là alors c'était pendant son absence que ma mère et moi la regardions, durant les heures de grandes écoute. De plus, c'était un événement rare. Nous avions dû la regarder cinq fois, six tout au plus.
C'était donc la première fois que je voyais ce spectacle. J'étais absorbé par le paysage qui s'offrait à nous, resserrant ma poigne sur l'épaule de Linn pour le sentir près de moi. Il attirait mon attention en tirant sur ma main. Je tournais la tête doucement. Mes yeux se fermaient doucement lorsque mon petit humain posait sa main sur ma joue. Je les rouvrais plus rapidement, mes joues s'empourpraient. Mes yeux se plongeaient dans les siens tandis que je l'écoutait, mes lèvres s'étirant. Ma main gauche qui se trouvait sur son épaule glissait derrière son dos, attirant son buste près du bien, nous rapprochant. Ma main droite quant à elle venait caresser sa gorge du bout des doigts, dévirant jusqu'à sa nuque. Nous nous rapprochions l'un de l'autre lorsqu'il prononça ces mots. Des mots que j'avais rêvé l'entendre dire. Le loup sans poil ne me laissa pas le temps de répondre, scellant nos lèvres. Je répondais à son baiser, le serrant contre moi, rapprochant mon buste du sien tandis que ma main droite remontait la courbe de l'arrière de son crâne, mes doigts se perdant dans ses cheveux.

Je ne le laissais pas guider ce baiser, la passion qui m'animait était bien trop forte. Je prenais le dessus, happant ses lèvres, mordillant son inférieur. Parfois j'ouvrais les yeux espérant qu'il fasse de même. A ces moments, je ralentissais la cadence, comme si c'était un signal. Ma poitrine battait à un rythme irrégulier tandis que je frissonnais à chacun de ses mouvements de lèvre. Je décidais tout de même de rompre le baiser qu'il avait commencer pour me déclarer à mon tour. "Tu es un emmerdeur de première, humain en prime. Avant de te connaître, j'avais du mal avec toi, je pensais que t'étais un irresponsable qui se croyait dans un film pour pré-ado et c'est une des raison pour laquelle je te faisais chier. Je dois t'avouer que c'est le goût de ton sang dans ma bouche qui m'a calmé ce soir-là. C'était quand même la pleine lune et ce que tu faisais était super dangereux pour ta vie. Puis on a discuté, on a apprit à se connaitre et je t'ai un peu plus compris. J'ai compatis et un peu involontairement, je me suis accroché à toi." Je me reculais, mon visage étant devenu complètement rouge. "Puis, sentir sa peau contre moi, vouloir tes lèvres." Je détournais le regard en me mordant la lèvre inférieur. "Au début, je pensais que ce n'était qu'à cause de la pleine lune, et puis tu as insisté pour que l'on dorme ensemble mais pendant la nuit, j'avais terriblement envie de toi alors je le suis couché au pied du lit pour éviter de faire une connerie. Puis quand je t'ai croisé dans la journée, tu m'as ignoré et je ne l'ai pas supporté, c'est pour ça que j'ai commencé à te bousculer, pour que tu me regardes... et plus les jours passaient, plus tu me manquais. J'avais envie de t'avoir et..." Je m'arrêtais de parler, j'en disais beaucoup trop mais c'était le moment. Je prenais donc une profonde inspiration. "Et c'est là que j'ai réalisé que j'étais amoureux d'un humain, de toi, Linn." Je ricanais, assez embêté par cette déclaration, tournant la tête vers la vue. Le soleil s'était couché et nous pouvions à présent voir les lumières de la ville.




Dernière édition par Im Keith le Jeu 7 Juil - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 0:50


 you still are a bastard
(keith)


A chaque fois que Linn embrassait Keith, il avait l'impression qu'il allait se faire manger tout cru. Pourtant le loup était pur, enfin, chaste, aux yeux de Linn. Il lui avait confié vouloir garder son pucelage - pour une raison qu'il n'avait pas dit, enfin.. La mémoire de Linn était mauvaise. Puis, il ne l'avait pas touché, malgré les nombreuses avances de l'humain. Alors oui, il était catégorisé comme pur. Pur et innocent, un enfant à pervertir. Oui, bon, pas maintenant, car ce n'était pas dans les projets de Linn. Enfin, oui, mais.. Bref. L'humain répondait donc, et ce avec un plaisir immense et non contenu, au baiser de Keith. Il happait ses lèvres, jouait avec, tentait de contrôler leur échange mais le loup était définitivement plus puissant que lui.

Et le moment de déclaration arrive, venant retenir son souffle au petit humain. Oui, parce qu'il avait un peu peur de ce que le loup pouvait lui avouer. Bon, il se doutait bien de certaines choses - comme le fait qu'il l'énervait à cause de ses origines, ça, il fallait être bête pour ne pas le savoir. Keith avait de drôles de métaphores... Un irresponsable qui se croyait dans un film pour pré-ado.. Linn en rit, silencieusement, parce qu'il ne veut pas que le loup s'arrête dans ses aveux. Puis il ressasse ce qu'il s'était passé ce soir là, et Linn se demandait bien quel goût avait son sang. Hormis son oncle, Keith était le seul à y avoir goûté. Bon, son ex petit ami aussi, mais.. Pas dans ce genre de circonstances, disons. Alors l'humain écoutait encore et encore, ne sachant que faire d'autre. J'avais terriblement envie de toi. STOOOOOOOOOOP, on pousse tout, le cerveau de Yoon Linn est en plein stop ! Keith, Im Keith, on parle bien du loup qui s'obstine à rester puceau, vient de lui dire qu'il avait eu envie de lui ? Et... Une connerie ? Mais s'il l'avait touché, ça n'aurait pas été- Enfin, si, peut-être, un peu, finalement. Leur relation ne serait pas comme ça, l'un aurait cru que l'autre était là uniquement pour le sexe. Finalement, il avait peut-être bien fait. Potentiellement. Ok, il avait carrément eu raison.   Keith, t'as conscience que t'es foutrement mignon ?  Vrai vrai vrai, Linn allait finir par lui faire des choses dans cette cabine, ou il ne sait quoi. L'humain pose sa main sur celle du loup, et.. Bingo. Une idée germe. Quelle intelligence !

Il se lève, donc, et prends place à califourchon sur son loup. Il lui avait dit que tout été sécurité, donc il n'avait pas peur - et au pire, si la roue se décrochait, il mourrait pareil, à côté ou sur Keith. Bonus, ainsi, il protégeait un peu son loup. Enfin.. Bref. Linn adoptait son fameux sourire coquet, tout en prenant le visage du loup en coupe.   dire qu'après ça, on va devoir rentrer..  Il tire encore la moue, avant de loucher sur la ribambelle de sacs à côté de Keith.   Tiens.. Tu t'es acheté d'autres crayons ? Je peux regarder ? Et il dit ça en étant tranquillou installé sur les cuisses du loup. Sans gêne, vraiment sans aucune foutue gêne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 1:36


 you still are a bastard
(linn)



Je détournais le regard. Après une telle déclaration, c'était impossible de lui faire face. Où était passé le Keith que tous les humains de la meute craignaient? Où était le loup assoiffé de sang? Ce loup qui ne jurait que par la violence, dialoguait avec les autre à l'aide de ses griffes? Face à Linn, j'étais une tout autre personne. Une personne qu'il trouvait apparemment foutrement mignon. Et moi, comme un con, je tournais mon regard vers lui, les joues roses. Je me faisais timide. En même temps, il fallait une sacrée paire de couille pour faire fièrement face à ce garçon après s'est déclaré comme je venais de le faire.

Je suivais l'humain du regard bien qu'il m'était plus facile de regarder ses jambes que son visage. Il s'installa sur mes genoux, à califourchon. J'écarquillais mes yeux. Je posais mes mains sur ses cuisses, les lui caressant en amont. Se rendait-il compte de l'effet qu'il me faisait? J'aurais peut être dû, au moment où je m'étais déclaré, lui expliquer qu'il me suffisait qu'il pose les yeux sur moi pour avoir terriblement envie de lui. J'aurais dû. Je me mordais la lèvre inférieur tout en cherchant ses lèvres. J'allais les lui dévorer quand... Esquive. Linn remarque que le nombre de sac a augmenté. Je sursaute et en voulant cacher le contenu des sacs que je transportais, le basculais en avant, le faisant tomber sur les fesses. "D-désolé..." A mon tour, je me retrouvais à califourchon juste au dessus de lui. L'espace d'un instant, j'étais complètement perdu. Il ne me fallu pas longtemps pour réaliser où j'étais et dans quel position. Un sourire naissait à mes lèvres alors que je passais ma langue dessus pour les humidifier. Je regardais mon humain comme s'il était la meilleure tranche de steak qu'il m'était donné de voir, la plus belle aussi et dans un élan guidé par mes pulsions animales, je passais ma mains gauche sur sa cuisse, la lui caressant pour attraper d'une poigne viril sa fesse. "Et fait... Non. J'suis pas désolé du tout." Ma main droite venait s'appuyer contre la paroi de la cabine, l'empêchant de fuir. Je m'avançais vers son visage. Mes yeux s'habillait de leur couleur métallisé, mes griffes et mes crocs sortaient sous l'excitation. Je passais le bout de ma langue de mes canines avant de cueillir ses lèvres, lui mordillant sans faire exprès.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 2:28


 you still are a bastard
(keith)


Il se doutait bien que Keith allait l'empêcher de voir ce qu'il avait acheté - il avait beaucoup de secrets, ce loup, s'en était presque frustrant. Mais il ne se doutait pas qu'il allait finir par terre, les fesses en première, et Keith au dessus de lui - non, Linn pensait plus qu'il allait recevoir une petite tape sur les cuisses que le loup caressait, mais.. Non. Couinant, parce que son derrière n'était pas insensible, il fronce ses sourcils. Heureusement que ce genre de structures semblaient solides, parce que sinon, il ne donnerait pas cher de leurs peaux - les deux étaient des petits tas de muscles, Keith plus que Linn. Et puis bon, de toute façon, il était presque sûr que ces machines supportaient bien plus lourds qu'eux. Mais.. Bref.

Le petit humain souriait timidement à l'excuse de son loup, lui marmonnant que ce n'était pas grave, qu'il avait juste un peu mal au derrière mais que de toute façon, ça allait s'estomper avec le temps. Et pendant qu'il parlait, il voyait le visage de Keith prendre.. une toute autre dimension. Plus.. animale. Et surtout plus envieuse. Linn avait l'impression d'être un morceau de viande dans un enclos à lions. Ses sourcils se fronçaient sensiblement alors qu'il a un petit mouvement de recul, léger, car il est surpris par cet air plein de luxure qu'avait son petit-ami - et pire encore, quand il sent sa main caresser sa cuisse, puis empoigner sa fesse, il sursaute, surpris. Il était sur le cul et ce, littéralement. Keith était sensé être pur ! Puceau, bon sang, puceau ! Ses yeux changeaient de couleur, Linn voyait ses crocs apparaître et il sentait un bout de griffes chatouiller ses fesses. Et là, il comprit - Keith était totalement excité. Avant qu'il n'ait le temps de réagir, il sent les lèvres du loup s'écraser sur les siennes - Linn ne voulait pas qu'ils s'emportent, pas ici, il était pudique avec la foule, puis, commençant à comprendre le romantisme de Keith, il- Roh puis merde, un baiser n'a jamais tué personne ! L'humain répond donc à l'échange avec autant de passion, couinant lorsque sa lèvre se faire mordiller. Et il caresses les cheveux, les joues, la nuque de son copain. Embrasser un loup dont les canines sortaient.. C'était amusant, en fait - il pouvait les sentir sur sa langue, et il faisait bien attention à ne pas trop faire pression dessus - au cas où Keith ait envie de serrer sa mâchoire.   Mais, ils nous voient pas.. ?  Bon, il était sûr qu'ils n'allaient rien faire de très poussé dans cette cabine, mais juste quelques baisers, ET sa main sur sa fesse, ça pouvait en choquer certains.    Depuis quand tu te retiens, dis ?  Questions de Linn. Elles sont vraiment.. gênantes. L'humain restait sous le loup, essoufflé, à cause de leur dernier baiser, alors qu'il laisse sa main caresser son avant-bras gauche, du bout des doigts - il aimait être doux dans ses gestes, le faire frissonner, le frustrer, aussi.    Et excuse-toi convenablement à mes fesses, saleté.  Quelle subtilité, pour lui demander de le toucher plus promptement - et il illustre même ses propos d'un petit coup de fesse contre la main de Keith.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 3:25


 you still are a bastard
(linn)



Je lui laissais à peine le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait alors que j'attaquais ma moitié humaine de mes baisers. Je le dévorais presque, souriant à chaque fois que je l'entendais couiner. Je me faisais plus vorace, avide de ce contacte tandis que ma main gauche exerçait une pression plus ou moins forte sur sa fesse. Puis une question. Linn se souciait-il vraiment du regard des autres? "Qui? On s'en fout, non?" Que je murmurais contre ses lèvres, reprenant mes baisers, toujours plus bestiale. Ma bouche dérivais ensuite sur sa joue, puis son cou. Là, en même temps que j'embrassais sa peau, je pouvais sentir son odeur. Alléchante. Il me rendait complètement fou, et mes griffes se faisaient plus présentes sur son fessier. Encore une fois, il venait m'interrompre avec une de ses question. Depuis quand je me retenais? De? Faire ce que j'étais en train de commencer? Je soufflais dans son cou, remontant à son oreille pour lui mordre son lobe. "Ma taille entre tes cuisses." Je soupirai d'envie bien que mes mots ne soient pas un ordre. C'était un souvenir, l'évocation de la première fois où je l'avais porté. Lorsqu'il était monté sur mon dos, qu'il avait entouré ma taille de ses cuisses, ses bras s'accrochant à mes épaules et que mes mains avaient pour la première fois caressé sa peau, nue. Je me mordais la lèvre, m'éloignant de Linn pour regarder son visage. Ma main droite se posait sur sa joue alors que je la lui caressait tandis que la gauche avait adoucie ses caresses. "Pardon, jolie paire de fesse." Je murmurai encore, un sourire taquin pendu aux lèvres alors que je revenais l'embrasser.

La cabine avait presque fini son tour. Bien qu'être prit dans ce genre de situation m'importait peu, Linn semblait assez embarrassé par l'idée. Je me redressais donc d'un coup, sans prévenir. Comme si je lui avais donné un bref aperçu de ce qui risquait de l'attendre. Je lui tendais ma main pour l'aider à se relever alors que je lui offrais un grand sourire. "Je dois encore t'amener quelque part, pour que cette journée soit parfaite."
J'attendais qu'il se relève pour attraper mes nombreux sacs. Main dans la main, je sortais de la cabine, un grand sourire aux lèvres. De temps à autre, je lui lançais des regards complices, parfois heureux ou envieux. Je savais qu'il détestait les endroits remplis de monde mais pour que mon plan de la parfaite journée soit complet, je n'avais pas le choix. C'est dans une salle d'arcade que je l’entraînais. Je l'attirais contre moi pour être certain de ne pas le perdre. "Ici, c'est là où des jeunes humains d'environ notre âge viennent pour s'amuser." Je le faisais passer devant plusieurs attractions comme des jeux électroniques avec des mitraillettes, des motos, des tapis électroniques de danse, des paniers de basket quand enfin, je vis ce que je cherchais. Une cabine de purikura. Mon sourire s'élargissait alors que je portais mon regard vers Linn. Comme dans le fast-food, il semblait dépaysé c'est alors qu'une idée me passa par la tête. "Tu... tu as envie d'essayer des jeux?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 3:52


 you still are a bastard
(keith)


Linn était mi-déçu, mi-soulagé. Enfin.. Non, il était surtout à moitié déçu, et encore. Parce que bon, il n'avait pas prévu d'avoir sa première fois avec Keith ici - non, surtout pas, il voulait se la jouer romantique l'humain, donc merci mais non merci, la grande roue. Mais il adorait les mains du loup sur son corps, il adorait le sentir, et se savoir voulu. Donc il était déçu de ce côté là - parce que c'était fini, les petites caresses rectales et les baisers dans le cou. Pas grave, il en quémanderait avant de laisser le loup vaquer à ses occupations - si tenté qu'il veuille partir, Linn ne serait pas contre l'idée de dormir avec lui. Et.. Sa taille entre ses cuisses.. Linn avait mis du temps à saisir - puis il a finalement compris qu'il parlait de l'épisode du lac, où il avait senti les mains du loup se faire curieuse sur sa peau nue.

Puis la roue s'arrêta, enfin, et Linn se levait avec l'aide de Keith, pour en sortir. Il lui attrapait la main sans une once d'hésitation, liant leurs doigts comme s'il s'agissait d'une habitude. Et sa curiosité le piqua d'un coup - l'amener quelque part, encore ? Mais où ? Keith connaissait vraiment tous les coins "romantiques", fart des couples. Il s'était renseigné, ou il avait juste regardé x, y et z films racontant des histoires à l'eau de rose exagérées ? Ouais, le petit humain était sceptique, mais néanmoins admiratif des connaissances de son loup, qui, au final, était vraiment quelqu'un de cultivé - beaucoup plus que l'humain à l'ego immense. Des jeux ? Moue aux lèvres, Linn regardait ce qui les entourait ; pleins de jeux, de bornes d'arcades qu'il appelait singulièrement des "grosses boîtes lumineuses". On dirait un homme préhistorique le petit Linn, mais il avait encore tant de choses à découvrir de son monde "originel", sa mère ayant toujours refusé qu'il s'y aventure. Comme si Linn risquait sa vie ! Enfin, il n'avait rien d'animal, et pouvait donc facilement se fondre dans la masse. Euh.. Oui, mais.. Je sais pas lesquels.. Il fait une moue digne d'un môme perdu, agrippé à Keith à cause de cette foutue foule qui lui foutait les choquottes. Il n'aimait pas ça, pas du tout, et il se retrouvait, encore, en plein dedans. C'est gratuit ?  Question conne, tout est payant, ici. Linn finit par se diriger vers une machine avec des pistolets, puis une moto, un truc qui s'illuminait, des paniers de baskets, des bornes simples, aussi, avec des gros boutons, ou des manettes. Linn était curieux, il voulait tout tester ! Mais ils ne pouvaient pas passer la nuit ici. On fait un de mes jeux, puis un des tiens, d'accord ? Et je veux jouer à.. ça !  Le jeu de pistolets était désigné, alors qu'il souriait à Keith. Un baiser volé plus tard, et il courait jusqu'à ce dernier - vide, personne dessus, étonnamment. Deux mitraillettes - il en saisit une, sautillant sur place. Je vais te laminer, j'suis sûr ! Parce que là, tu pourras pas faire appel à ta force, seul la stratégie compte, eh ouais, et tout le monde sait que Yoon Linn est un grand stratège très intelligent, parfait, même. Hein, Keith, j'suis parfait ? Dis oui, ou t'en perds une. Un peu violent.. Mais bon, c'était Linn - un extravagant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 15:19


 you still are a bastard
(linn)



Je me retrouvais mal à l'aise autour de tout ces jeux électroniques. Je venais de proposer à Linn d'en essayer, lui faisant miroiter une gratuité imaginaire. Bien évidemment toutes les attractions étaient payantes! Il me restait de la monnaie dans mon porte-feuille et je comptais bien lui offrir une partie avec. Je ne pensais en revanche pas qu'il voulait que je joue avec lui. D'où mon malaise. La première -et dernière- fois que j'avais joué à une borne d'arcade, la mitraillette que je tenais dans mes mains avaient explosé dans ces dernières. Par peur de perdre probablement, j'avais serré le jouet en plastique bien trop fort. Mon dilemme était que je voulais faire plaisir à Linn et que si je lui disais ce qu'il risquait de se passer, il serait déçu. Je déglutissais devant la machine, sortant un billet pour qu'elle me l'avale.
"Toi? Parfait? Pff! N'importe quoi!" Je taquinais l'humain. Comme si j'allais complètement me soumettre à lui. C'est les mains tremblantes que j’attrapais la manette en forme d'arme. "Y'a pas de stratégie qui tienne! C'est une question de réflexe. Si tu vois un truc qui ressemble à un humain bouger, tu appuies là en le visant." Je lui expliquais les commandes lui faisant une démonstration alors que mes mains devenaient de plus en plus moite.
Je savais que si je m'emportais trop, j'allais faire une bêtise. Je me répétais donc en continue que ce n'était qu'un jeu, que ce n'étais pas grave si je perdais. Que ça ne voulait rien dire. Je savais que malgré tout, mon instinct animal serait plus fort. Je savais que c'était une mauvaise idée et c'est pour cette raison que je tremblais comme une feuille. Le jeu commençais et j'oubliai totalement mes principes, devenant étrangement sérieux. Hors de question que je perde, hors de question de me laisser dominer par mon adversaire qui dans ce cas n'était autre que Linn. Les jeux humains n'étaient pas là pour distraire les loups. Ce n'était pas pour rien si ceux de mon espèce se battaient les uns contre les autres pour se "défouler". Nous battre était pour nous plus amusant que ce genre de chose. Les humains ne pouvaient pas comprendre, Linn ne pouvait pas comprendre.
J'étais incroyablement sérieux, m'agrippant à la manette comme si je jouais ma vie, j'utilisais mes réflexes pour tirer sur les ennemis qui apparaissaient à l'écran. Le boss de fin de niveau, enfin. Je serrai la manette tellement fort que, comme la dernière fois, elle m'explosa dans les mains. "Merde!" J'hurlais. Valait mieux avoir l'air surpris dans ce genre de situation. Je savais désormais que les jeux développaient l'esprit de compétition était mauvais pour moi. Je regardais penaud Linn. "Désolé... Je me suis trop emporté..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 15:39


 you still are a bastard
(keith)


Linn n'avait pas l'esprit compétitif, et en chaque jeu, il voyait un amusement certains. Bon, il faut admettre que certaines fois, l'humain crevait d'envie de mettre la pâté à son adversaire - mais généralement, quand il jouait avec quelqu'un, c'était soit à la console, soit aux cartes, aux billes, enfin, des conneries de gamin, quoi. Il ne jouait pas avec une fausse arme dans les mains, face à un écran, et contre son - actuel - petit-ami. Donc, il ne savait pas trop comment il devait se comporter - s'il devait se la jouer mec adorable et déconner, ou s'il devait prendre tout le sérieux du monde avec lui et tirer dans le tas. Et quand il voyait le faciès de l'animal devenir sérieux, l'humain comprit - il allait lui faire la misère et montrer toutes ses capacités de fier combattant.

Ainsi, Linn se mit à tirer sur tout le monde, suivant les conseils que le loup lui avait donné. Et il était ni fort, ni nul - disons qu'il loupait comme il réussissait. Et le boss le fit grimacer, parce que généralement, un boss, c'était pas quelqu'un de facile à foutre à terre - mais il s'en foutait, il était bon enfant, et même s'il voulait gagner il n'allait pas non plus pleurer dans un coin parce qu'il avait perdu à cause d'un vulgaire bosse. Ce qui le fit sortir de ses pensées fut le bruit d'un objet que l'on casse - l'humain fronçait les sourcils, se redressant et quittant l'écran des yeux pour entendre Keith gueuler. Il.. Venait de casser une arme. Normal. Euh.. C'est pas grave.. Supposons, parce qu'il ne savait pas comment les autres allaient réagir - autant fuir ? Pas con. Enfin, ça, c'était une bonne démonstration de la force de Keith. On.. Va.. On va aller vers.. Enfin, tu veux faire quoi, maintenant ? L'humain lâchait son arme pour la ranger, rassemblant difficilement celle que le lycan venait de casser, pour la remettre en place, faisant mine qu'il n'y avait pas de mal. Quelque chose qui te tente plus que les autres ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 16:16


 you still are a bastard
(linn)



Je me retrouvais con, terriblement con avec mon arme en morceau d'arme dans les mains. Et Linn, toujours aussi mignon qui tournait la tête dans ma direction pour dissimuler comme un pro mes bêtises. Je le regardais en souriant. Il devait avoir l'habitude de faire ce genre de chose. Ça me m'étonnerait même pas, un jour, de croiser Linn en train de masquer une bêtise qu'il aurait fait au village. Enterrer un vase cassé par exemple. Mes lèvres s'étiraient alors que je lui prenait la main pour l’entraîner vers la machine à purikura. "Je sais que je ne casserai pas ça!" Je le faisais rentrer à l'intérieur, à l'abri des regards des autres. "C'est pour ça que je voulais qu'on aille dans un endroit comme ça." Je lui montrai la cabine, attirant son attention vers le petit écran central où l'on pouvait choisir des filtres, cadres ou smileys à mettre sur notre photo. "Tu vois? C'est comme une machine à photomaton mais en plus grande et avec plus d'options. Tu sais ce que c'est? En gros, c'est une machine qui va nous prendre en photo..." Je m'arrêtais un instant avant de rougir. "Je ne voulais pas rentrer sans avoir prit au moins une photo avec toi..." Je baissais la tête pour rapidement la tourner vers les écrans pour faire défiler les filtres. Je détestais les cadres et les multiples dessins, les filtres en revanche, je trouvais cela amusant de changer de couleur, d'ajuster la netteté de notre peau. J'en sélectionnais un pour me tourner vers Linn et lui montrer. "Ça te plait comme ça?" Lui demandais-je en lui montrant un possible effet que nous pouvions avoir sur nos futurs photos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 17:22


 you still are a bastard
(keith)


L'humain ne râlait pas quand le loup lui prenait la main pour l'emmener il ne sait où - et en entrant dans ce.. Truc, cette boite ou il ne sait quoi, Linn restait. C'était quoi ce truc ? Il en avait déjà vu dans des films - photomaton, quelque chose comme ça. Une machine à nous prendre en photo, comme l'expliquait si bien Keith en lui montrant les quelques fonctionnalités particulières de celle dans laquelle ils étaient. Et Linn avait la furieuse envie d'appuyer partout, de tester tous les effets, tout, tout, tout, tooooout mais il se retenait. Eh, il ne voulait pas froisser Keith. Et il voulait voir ce qu'il allait lui proposer. Donc il l'écouter, hochant la tête à chacune de ses questions - oui, il voyait et oui, il savait ce que c'était. J'en veux une, moi aussi ! Oui, caca nerveux, mais il en voulait une, le petit humain. Il n'en avait pas des masses des photos, et s'il pouvait garder ce moment, cette journée, aussi, en souvenir, il en serait bien content. A chaque fois qu'il se sentirait seul ou quand le loup lui manquerait, il allait la regarder, avec un sourire approximativement triste. Si ça me plaît.. Linn se penchait en avant tout en scrutant l'effet que ce filtre donnait à son visage et.. C'était pas si mal ! Un sourire aux lèvres, il se collait à Keith. Ca fait qu'une photo ? Si non, est-ce qu'on pourra en faire une où.. Linn le timide in da place ! Il devient légèrement pivoine, en balayant l'écran du regard. Une où on se fait un bisou ? Ouais il avait quatre ans, sur le coup, mais il avait peur que ça dérange Keith, qu'il lui dise que non, qu'il voulait pas - alors il devenait tout gêné, tout en fixant son loup avec plein de questions dans les yeux. Sinon on peut en faire une où on sourit juste ! Et, après, on va faire quoi ? Tu veux qu'on rentre ? Tu dois être à court de sous.. J't'ai dévalisé.. Je te rembourserai, ok ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 18:20


 you still are a bastard
(linn)



Je riais face à l'ignorance de Linn. Bien évidemment, ce n'était pas méchant, j'étais juste de bonne humeur, l'humain me donnant envie de sourire. Le plus comique dans l'histoire était que Linn, bien que dépourvu de griffes et de poils étaient plus Yazur que moi. De nous deux j'étais celui qui comprenait -un minimum- la technologie humaine. J'avais même eu un téléphone portable dans les mains, une fois. Puis vint la question de la photo, si on pouvait en faire une... Je rougissais détournant instantanément le regard. Avais-je bien entendu? Linn voulait que l'on fasse une photo où on s'embrassait. Embarrassé par la question, je venais gratter l'arrière de mon crâne alors qu'il tentait de se rattraper. "Non... Euh..." J'essayais de le couper pour lui faire comprendre qu'au contraire, j'adorais son idée. "On... On peut en faire une où on s'embrasse, si tu veux..." Je posais ma main sur son épaule tout en passant mon bras autour de lui pour le rapprocher de moi. "Je veux qu'on en fasse une comme ça!" Puis je l'embrassais devant le flash de l'appareil photo.
Les quatre prises terminées, je l'invitais à sortir de la cabine pour attendre la plaquette avec les photographies. "Il commence à se faire tard, c'est plus pour ça que je dois rentrer. Je n'ai pas envie qu'on pense que je déserte la meute. Avec le nouvel alpha et les autres qui connaissent mes opinions, ils pourraient penser que je suis parti si je m'absente trop longtemps..." Je soupirai, m'appuyant contre la machine. "Pas la peine de penser à me rembourser, je n'accepterai jamais de ton argent humain. Si tu veux me faire plaisir, garde ton argent et laisse moi la fierté de me dire que je t'ai offert cette journée!" Je le regardais en souriant alors que les photos tombaient dans la fente. "Ah!" Je m'exclamais en me penchant pour les prendre, les secouant très doucement pour faire sécher l'encre. J'attendais que Linn se rapproche de moi pour arrêter de les secouer. C'était une plaquette avec une dizaine de photo, il y avait quatre photos différentes deux plus où moins grandes, trois moyennes et cinq petites. Je trouvais les quatre photos réussit bien que celle du baiser me plaisait plus. Je regardais Linn, lui souriant. "Tu préfères lesquelles?" En réalité, s'il les voulait toutes, je lui offrais volontiers. Je voulais surtout garder une petite où l'on s'embrassait pour être certain que je l'aurais toujours avec moi.

Cette après-midi en ville touchait à sa fin pourtant je ne voulais pas me séparer de Linn. Je voulais le garder près de moi mais ne savais pas comment lui faire comprendre. Je me rappelais alors que lorsque je l'avais grondé devant le delta, je lui avais ordonné de ranger ma chambre et un grand sourire naissait. "Dis, tu t'en souviens... Devant le delta... Je t'ai ordonné de ranger ma chambre... Tu sais que si tu ne le fais pas ça va paraître bizarre?" C'était maladroit, terriblement maladroit et pourtant, c'était la seule façon détournée que j'avais trouvé pour l'inviter dans ma chambre. "Alors... Si tu veux... Je veux dire... T'es pas obligé hein! Mais... Genre... Si t'as envie qu'on reste un peu... encore un petit peu ensemble... Ben... Tu vois quoi... 'Fin, on peut dire que tu vas ranger ma chambre... T'façon personne va vérifier..." A mesure que je parlais, je rougissais. Je ne savais plus où me mettre. J'avais peur qu'il interprète mal mes mots et je ne voulais pas me disputer avec lui ou pire, baisser dans son estime. Alors je le fuyais du regard, attendant une réponse, le visage anormalement chaud.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 18:59


 you still are a bastard
(keith)


Le décès cérébrale de Linn a eu lieu lorsque Keith l'avait embrassé, cédant à la demande de l'humain - il l'avait, sa photo où ils s'embrassaient. Elle était à lui, à lui, à lui, à lui. Et.. Ah, bonheur. Linn souriait comme un idiot, juste après, et même une fois qu'ils étaient sortis de la cabine.   Bien bien, messire Im, je ne te rembourserai pas.. Linn cédait, parce qu'il ne voulait pas froisser le loup - mais aussi parce qu'il n'était pas d'humeur à faire un caca nerveux, trop heureux et satisfait de cette journée qui se terminait à merveille.  Et oui, je m'en doute.. Enfin tu sais, il m'engage, comme Il Nam. Linn était toujours un peu triste quand il parlait d'Il Nam - c'était un leader qu'il avait connu personnellement et qu'il aurait adoré plus connaître encore, aussi pervers pouvait-il être avec l'humain.  Je vais prendre.. Il arrivait derrière Keith avec son immense sourire, regardant toutes les photos. Il en voulait une de chaque. Parce qu'elles étaient juste.. Enfin, c'était eux, quoi ! Im Keith et Yoon Linn.. Ah, l'humain était vraiment sur un petit nuage. Il haussait alors les épaules en laissant ses lèvres s'écraser sur la joue de l'animal ;  On fera le partage sur la route, mais j'en prends une où on s'embrasse, et.. Une de chaque ! Oui bon, bofbof le partage sur la route.

L'humain prenait les photos des mains du bêta, regardant ces dernières minutieusement. Il pouvait tout voir ; le regard de Keith, pétillant, le sien, amoureux, et ça lui arrachait un sourire attendri - ils étaient beaux, ensemble. Keith était beau, aussi. Merveilleusement beau. Linn allait limite faire du découpage et coller la tête de Keith absolument partout dans sa chambre mais.. Ca serait assez étrange, en fait - et si quelqu'un voyait tout ça ? Il allait passer pour un vieux pervers psychopathe ! Merci mais non merci. Enfin, le petit Yoon décrocha son regard des photos lorsque la voix grave de Keith chatouilla ses oreilles. Est-ce qu'il était en train de lui proposer de rester avec lui, dans sa chambre, et potentiellement.. Dormir ? Passer la nuit ? Se réveiller dans ses bras ? Bisous et câlins ? Oh bon sang, mais il fallait être fou pour dire non !   Je vais ranger ta chambre avec plaisir, Keith.   Un sourire illumina le visage de l'humain, alors qu'il s'approchait pour lui voler un énième baiser.  Et je pourrai reprendre un bain ? Avec les petites boules qui explosent ? Hein ? Dis? Je peux ? De toute façon t'as pas l'choix, j'le ferai. L'humain glisse une main dans ses cheveux, les remettant rapidement en place.  Tu veux bien me porter, ou je dois encore faire comme si tu m'avais puni ? C'était sûrement ce qu'il devrait faire, donc il se mit en route, tout en intimant au loup de le suivre - et discrètement, il zieutait la tonne de sacs qu'il avait avec lui, espérant pouvoir vérifier leur contenu bien vite.



Dernière édition par Yoon Linn le Jeu 7 Juil - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 20:09


 you still are a bastard
(linn)



Je laissais à la petite boule sans poil le soin de garder les photos de nous alors qu'il acceptait de "ranger" ma chambre. Un sourire illumina mon visage alors que ses lèvres se collaient aux miennes. J’entraînais son corps contre le mien, le laissant m'embrasser. "Tout ce que tu veux." Que je lui murmurais comme réponse. "Je les avais acheté pour une éventuelle copine, j'ai trouvé mieux, alors considère les comme tienne." C'était à mon tour de lui voler un baiser. Je me dressais rapidement, attrapant les nombreux sacs. "Si tu veux, on doit d'abord quitter la ville  et une fois en dehors, je te porterai jusqu'au village. De toute façon, je ne comptais pas marcher, la route est longue." J'affichais une moue boudeuse. Je n'avais pas utilisé de voiture pour venir en ville aujourd'hui. Depuis la mort de d'Il Nam, Hyera avait perdu tous ses privilèges. Elle ne pouvait plus satisfaire mes caprices comme me réserver une voiture pour une éventuelle sortie à deux, ou seul en ville. Soit je devais la partager avec les autres membres de la meute, soit je devais utiliser mes pattes. Là, ce qui était le plus judicieux était de courir. Pour cela, nous devions sortir de la ville. Je prenais la main de mon humain, passant mes doigts entre les siens.

Je marchais à ses côtés, le laissant me guider vers la sortie pour enfin me pencher. J'attendais qu'il monte sur mon dos pour spinter. Forcément, je n'étais pas aussi rapide qu'une voiture mais nous n'avions pas besoin de suivre la route alors l'un dans l'autre, ça ne faisait pas une grande différence. Peut avant d'arriver au village, je ralentissais pour enfin m'arrêter. J'avais courru plusieurs kilomètres avec un humain sur le dos, autant dire que je ne sentais plus mes jambes. Je me baissais pour le faire descendre. "Tu sais ce qu'il faut faire. Reste près de moi, cette fois-ci, ne dis rien si on te critique, plus vite on sera monté mieux ça sera. Je n'ai pas envie d'avoir une foule de question..." Je soupirai avant de lui prendre la main. Je détestais me retrouver dans ce genre de situation à cacher mes agissements ou mentir juste pour faire bonne figure face aux membres de ma famille. J'embrassais pas main avant de la lui lâcher, une façon de m'excuser pour ce genre de mise en scène puéril que je le forçais à faire. Je m'avançais vers le village, m'assurant qu'il me suive et sans un mot, je me dirigeai vers la maison C, l'y entraînant faussement de force. Je le faisais monter les marches jusqu'à ma chambre ou je fermais la porte à clé derrière nous. Je ne voulais pas que l'on nous dérange ou nous surprenne en plein câlin. Imaginez que quelqu'un rentre sans frapper et me trouver avec un Linn dans les bras, je crois que cette situation serait compliquée à expliquer. Je posais mes sacs près de mon bureau pour enfin porter toute mon attention à mon invité. "Fais comme chez toi, tu veux faire quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 21:07


 you still are a bastard
(keith)


Encore une fois, le loup était adorable - mais d'un adorable trop important, si important qu'il en ferait presque pleurer l'humain. Non mais, sérieusement ! Linn avait grincé des dents quand le loup lui avait dit qu'il avait acheté ces boules magiques pour une potentielle petite amie - mais il s'était rapidement calmé quand il lui avait dit qu'il avait trouvé mieux. Linn était mieux ? Vraiment ? Ah, laissez-le mourir ! Il était aux anges, au paradis, plus haut encore ! Oui bon, je radote, je sais - mais c'est vrai, l'humain n'en pouvait plus. Et il y a quelques mois, semaines, encore, il pensait que Keith n'était qu'un vieux con, qu'un idiot fini, qu'un connard en putréfaction cérébrale, un loup manquant cruellement de sentiments et de romantisme, alors qu'en réalité.. Keith en avait la dose, la surdose, il en avait à donner et ça, mais ça, Linn adorait. Il se sentait privilégier, unique, non seulement parce qu'il était le seul humain que Keith devait cotoyer, mais aussi parce qu'il était sûrement l'une des rares personnes avec qui il était aussi.. Adorable. Puis, direction le village ; après un petit moment de marche, l'humain a pu apprécier la rapidité de Keith - et il adorait ça, je l'ai déjà dit, mais il aimait ça d'un amour fou. Parce que l'air frais sur son visage, ses cheveux dans le vent, la poigne de Keith sur ses cuisses, et le fait d'être sur le dos du loup qu'il aimait, c'était juste exceptionnel pour Linn - et il aimait tout ce qui était exceptionnel.

Une fois au village, enfin, pas loin de l'entrée de ce dernier, le petit humain écoutait attentivement les instructions de son loup. Il hochait la tête, attentif - il savait ce qu'il devait faire et, entre nous, ça le faisait chier, mais profond. Parce qu'il n'aimait pas faire mine d'être maltraité alors qu'en réalité, son bourreau était un agneau. Puis, il n'aimait pas les mots des autres, les regards - les louves étaient des commères, et les loups, pire. Mais... Bon. Il ne ronchonnait pas, souriant au baiser de main que lui offrit Keith, avant de le suivre, sagement. Il faisait mine de résister, de ne pas vouloir rentrer dans sa chambre - alors qu'en réalité, il en crevait d'envie.

 J'vois rien qui ai besoin d'être ranger..   Qu'il dit en rentrant, ses yeux se baladant dans la chambre du bêta, qui n'avait absolument pas changé d'un poil. Peut-être sa bibliothèque, et son bureau, qui n'étaient plus disposés de la même façon mais en soi... Rien d'énorme. L'humain s'étirait alors, tout en retirant ses chaussures, par respect, ainsi que sa veste. Je veux faire quoi ?  Grande roue. Grande roue. Tout lui revient en tête, d'un coup. Et il regarde le bêta avec le même regard lubrique que ce dernier avait eu sur lui dans la grande roue. Et l'humain a envie de jouer. Oh oui il a envie. Et il ne comptait pas se gêner. Alors il sourit, s'approchant de son loup, d'une manière toujours aussi féline que la dernière fois. J'ai envie de t'embrasser, déjà, et surtout d'avoir tes mains sur moi, partout, de sentir que tu me veux, que tu m'as enfin que t'en peux plus, de voir que je te fais de l'effet, que t'es mon loup à moi et que tu veux me posséder, et bordel, j'adorerais que tu me fasses l'amour sur ton lit..  Sauf qu'il devait se contrôler le petit humain, et ne pas paraître comme une chienne en manque d'appareils masculins - ce qu'il n'était, évidemment, pas. Alors il se recule - parce qu'il s'était approché de son loup à en être collé - et il ravale sa salive en trop. Mais là, j'ai aussi envie d'un bain, donc on se revoit après, beau mâle ! Et il s'eclipse dans la salle de bain, dont il ferme la porte - pas à clé néanmoins, parce qu'il n'avait, encore, pas pris de vêtements avec lui. Une fois déshabillé, il fait couler son bain, accroupi devant et une boule rose dans la main. Linn réalisait à peine ce qu'il venait de dire - mais il n'était pas timide ni gêné avec ce genre de choses, même si Keith était différent des autres pour lui. Déjà, Linn baisait, il ne faisait pas l'amour. Et juste le fait d'employer ce terme.. Il priait pour que son loup ne le prenne pas mal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 21:47


 you still are a bastard
(linn)



Je n'aurais pas dû lui poser cette question. Linn savait comment agir pour m'exciter, il savait quoi me dire aussi. L'humain s'était probablement mit en tête de s'amuser avec mes nerfs. De m'aguicher jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Son regard sur moi me faisait frissonner et ses mots... Je me mordais la lèvre inférieur, levant le regard vers le plafond pour ne pas être plus excité que je ne l'étais déjà. Mes membres tremblaient. J'étais à deux doigts de lui sauter dessus, d'exaucer ses désirs. Je déglutissais difficilement pour enfin entre-ouvrir la bouche. Ce moment me tétanisait alors que lui semblait s'en amuser.

Le voilà qu'il s'enferme dans la salle de bain, me laissant dans la chambre avec cette envie de le rejoindre, de lui donne une bonne leçon. Ce n'était pas des choses à dire à un loup qui voulait de un vous manger, de deux vous faire l'amour jusqu'à la fin de ses jours. Pourtant il fallait que je m'occupe, que je me calme. Il fallait que je sois un gentleman, que je ne le fasse pas fuir. Dans un premier temps, je rangeai les crayons de papier que j'avais acheté, puis la peinture aquarelle et les quelques nouvelles gommes. Je prenais soin de ranger mes carnets de dessin dans ma bibliothèque. Linn n'aurait jamais idée de les regarder. Je l'espérais du moins car je ne donnerai pas cher de notre relation naissante s'il le faisait. Je terminais de ranger ma chambre, jetant les copeaux de bois dans ma poubelle, suspendant sa veste à un cintre, rangeant la mienne dans mon armoire. Seul les sac d'achat n'était pas rangé. Normal, c'était des affaires que j'avais acheté pour Linn, ils n'avaient pas leur place dans mes affaires. Il fallait maintenant que je trouve le courage de lui offrir. Plus important, il fallait que je trouve le courage de le regarder en face sans vouloir lui faire l'amour, une fois qu'il serait sorti de la salle de bain. Je m'asseyant sur mon lit pour réfléchir, fixant sagement comme un chien obéissant la poignet de la porte. Mes sens étaient en alerte, dès que j'observerai un mouvement, je ferai le mec qui s'en fout. Ouais, bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 22:13


 you still are a bastard
(keith)


Euh.. Keith était sérieux ? Enfin, il venait pas, là ? Pour de vrai ? Vraiment ? Y'avait personne qui venait ? Linn avait beau attendre, posé, installé dans son bain chaud, la porte restait fermée. Ce loup.. Mais ce loup se foutait de lui ! Après tout, peut-être qu'il n'avait pas envie de lui, peut-être que.. Mais, la grande roue.. Linn comprenait plus rien. L'humain soupirait faiblement tout en se frottant jambes et bras. Une dizaine, vingtaine, même trentaine de minutes pendant lesquelles il attendait plus tard, il finit par sortir du bain. Serviette en main, il s'essuyait mollement, tout déprimé par le fait que son loup ne vienne pas - ouais parce qu'il aurait bien aimé revoir la flamme d'excitation, d'envie, de désir dans ses yeux. Mais rien. La fatigue ? Espérons.

 Ca sert à rien que je m'habille, j'dors nu.  Qu'il dit en sortant, sa serviette autour de la taille. Et il va voir son loup, qu'il embrasse au coin des lèvres - assis sagement sur le lit, c'était presque mignon.  Je vais chercher à manger.. Réfléchis à ce dont je t'ai parlé, mh ? Parce que Linn n'oubliait pas, non ; il voulait Keith. Puis, c'était de sa faute, il n'avait qu'à pas le chauffer dans la grande roue, lui donner un avant-goût, un extrait, ou je ne sais quoi ! Linn était sensible quand il s'agissait de Keith, et juste un de ses baisers lui donnerait envie de faire des choses folles. Pas, de, sa, faute. Oh et au fond, le loup était puceau - il devait être apeuré, non, à l'idée de le faire ? Qui sait. Ainsi, l'humain quitte le loup, pour aller au rez de chaussée. En serviette. Plus cramé y'a pas. Mais y'avait jamais personne ici, alors il avait pas peur. Puis, il prend simplement de la viande, qu'il fait cuire rapidement, non sans se cacher quand il entendait quelqu'un venir. Viande cuite, assiette en main, il attrape aussi un petit saladier de fruits, qu'il ramène jusqu'à la chambre de Keith. Sa serviette tombant, dévoilant ses hanches - de face, son "V" ou je ne sais quoi, et de dos, la naissance de ses fesses - il se dépêche de poser le tout sur le lit, pour se "rhabiller". J'ai pris la même viande que la dernière fois, j'espère que ça t'ira !  Un sourire, il s'installe sur le lit. Plus qu'à attendre de voir si le loup avait, oui on non, réfléchi à la déclaration de Linn - déclaration qui risquait très vite d'avoir une suite, s'il ne lui disait rien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 22:52


 you still are a bastard
(linn)



J'attendais que mon petit homme sorte de la salle de bain. Tel un chien qui attendant son maître, je fixais la porte. J'essayais en même temps de calmer mes ardeurs bien que ce semblait compliqué, surtout après ce que mon humain venait de m'avouer. A chaque fois que je percevais le bruit de l'eau, je me dressais, bien droit, face à la porte. Une vrai chien de garde. J'attendais, que Linn apparaisse, tourne la poignet et revienne à moi. Je voulais qu'il continue de me dire de ses choses, de me donner l’autorisation de poser mes mains partout sur lui et que je trouve le courage de lui offrir les cadeaux que je lui avais fait tout au cours de la journée. Après un long moment, il sortait. Enfin. Je lui adressais un grand sourire alors que mes yeux détaillaient son torse nu, j'espérait qu'il vienne me rejoindre. Mon vœux était exhaussé mais me fit rapidement perdre le sourire. C'était quoi ce bisous tout moisie au coin des lèvres? Je perdais mon sourire. Il se foutait de moi? Je lui avais pourtant dit plus tôt de ne pas faire d'entre deux. Je détestais ça, ne pas savoir qu'il voulait m'embrasser ou juste embrasser ma joue. C'est frustré que je le voyais sortir de ma chambre. Mon sourire s'effaçait alors que je recommençais mon cinéma, fixant cette fois-ci la porte d'entrée de ma chambre. Je réfléchissais à ce qu'il m'avait dit avant de me quitter et je grognais car je ne comprenais pas là où il voulait en venir. Pire, Monsieur Yoon Linn avait décidé de quitter ma chambre en serviette. En serviette! Mais quelle mouche l'avait piqué? Il se rendait compte du danger? Un humain dans une maison remplit de loup. Un humain à moitié nu qui plus est. Je me mordais les doigts, je commençais à m'inquiéter. Et si je descendais au rez-de-chausser pour voir ce qu'il faisait? Peut être était-il tombé sur un loup? Peut être et s'il avait des problèmes? Même, on m'avait vu rentrer avec lui alors si on le voyait se pavaner en serviette, peut être que les autres devineraient rapidement la nature de notre relation? Il fallait que je me cache. Mais je ne voulais pas le laisser sans surveillance alors je quittais ma chambre pour l'observer en cachette. Dos à moi, face à la cuisinière, mes yeux le dévoraient. J'avais envie de lui plus que jamais mais s'il me voyait en bas, peut être qu'il se vexerait? Alors je restais bien caché derrière la porte, à l'observer tel un vieux stalkeur. Lorsque je croisais l'un des mien, je faisais comme si de rien n'était, comme si je flânais dans les parages avec un humain en serviette. C'était certes suspect mais je préférais me donner bonne conscience en me disant que personne ne comprendrait et que ma relation avec mon petit humain resterait secrète.

Il y avait du mouvement dans la cuisine. Il semblait bouger pour remonter alors rapidement, je grimpait les marches pour rejoindre ma chambre. En un battement de cils, ni vu, ni connu, j'étais à nouveau assis sur mon lit, l'air de rien. A son tour, Linn entrait dans ma chambre, les mains pleines de nourriture. Je ne savais clairement pas où y mettre la tête. Je le fixais avec envie jusqu'à ce que mes yeux tombent au niveau de sa serviette. Elle était basse, elle allait bientôt tomber. Je voulais la faire tomber. Ma langue passait sur ma lèvre inférieur alors qu'il posait l'assiette et le saladier sur mon lit. Je lui attrapais le poignet, levant les yeux vers lui pour lui adresser un jolie sourire crispé. "C'est... parfait. Fallait pas t'embêter, vraiment..." Je déglutissais alors que je forçais sur ses poignets pour qu'il ne se rhabille pas, j'aimais ce que je voyais bien que je savais que ma satisfaction serait complète lorsque sa serviette tomberait totalement. A nouveau, je déglutissais. "Dis... Euh... T'as faim?" J'allais me lancer et puis non, comme un lâche, je me dégonflais. Mon cœur battait la chamade, mes mains étaient moitent et je n'arrivais pas à me concentrer avec Linn aussi peu vêtu près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoon Linn
HUMAIN
PROFIL

get to know me
02/07/2016
261
120
ahn elioth.
21
31/12/1995
kim yu kwon (block b)



(ordre chrono)
hyeong jun ; hee jun ; sewon ; vyk ; keith ♥️ ; haneul ; momo
Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆ http://chasing-the-moon.forumactif.org/t32-yoon-linn-some-would-say-i-m-crazy-about-you

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Jeu 7 Juil - 23:29


 you still are a bastard
(keith)


Son petit loup était vraiment un loup tout sauf discret ; Linn entendait, déjà, les pas de ce dernier dans les escaliers, quand il montait après l'avoir espionné - et il avait vu ses oreilles, senti son regard.. Enfin, il n'était pas discret, vraiment pas. Comme la fois où il l'avait entendu se tripoter, Linn s'était promis de faire mine de rien - il comprenait l'envie qu'avait l'autre de le protéger et tout réfléchi, se trimbaler en serviette n'était peut-être pas une si bonne idée que ça, alors qu'il sentait l'humain à plein nez et qu'il était dans une maison remplie de bêtas. Mais bon, Linn était connu pour une chose ; sa débilité. Enfin, pas vraiment débilité, mais juste.. Idiotie, naïveté, ouais. Naïveté. Linn était naif, de croire qu'il ne risquait rien - mais surtout trop fier, parce qu'il était aussi convaincu de pouvoir se sauver lui-même.

Une fois dans la chambre, l'humain se retrouvait très déçu de la non-réponse de Keith. A sa question. Y avait-il seulement réfléchi ? Ou ne voulait-il pas en parler ? Linn savait pas, et il avait peur - vraiment, parce qu'il avait peur de le faire chier, pire, de l'effrayer, et ça, il n'aimerait pas, il détesterait. Un soupir sortait de ses lèvres, alors qu'il regardait la main du loup sur son poignet. Loup plutôt crispé et qui avait du mal à parler. .Etrange. Il se sentait gêné, de l'avoir espionné ? Impossible. Alors, c'était à cause de sa question ? Il y pensait ? Keith le voulait et était tout coincé ? Non, oui ? Arh, il savait pas ! Putain, son crâne était en train d'exploser, à force de penser, de se poser des questions, de réfléchir, de se demander ce qu'il pouvait bien faire. Forcer ? Arrêter ? Non, il ne voulait pas arrêter ; il voulait vraiment, vraiment.. Arh. Mais il ne voulait pas non plus que le loup le pense trop pressé, trop queutard, disons.  Mh..   Linn devait réfléchir vite.

Peu à peu, un plan prenait forme dans son petit cerveau. Il savait ce qu'il devait faire, pour l'avoir. Un sourire lubrique prend place sur son visage, alors qu'il se relève pour retirer sa serviette - là, il était sûr que Keith céderait plus facilement.  Entre nous, Keith, j'aimerais fortement te manger toi.  Il insiste bien sur le toi, s'asseyant en tailleurs, à côté de son loup.  Alors je le répète, encore et encore, jusqu'à ce que tu craques et que tu me sautes dessus, que t'as le droit de me toucher, ok ? Touche-moi, même, vraiment, je veux tes mains partout.  
Spoiler:
 

Le petit humain reprend son souffle, ses joues cramées. Son discours n'est pas génial, pas même poétique ou excitant, selon lui, mais en parlant, il s'était imaginé toutes ces choses. Keith au dessus de lui, qui bouge, qui le prend, encore et encore, avec amour, tendresse, mais un brin de passion et de bestialité, juste assez pour faire monter l'humain dans quelques octaves.  Donc.. Soit je prends ton assiette, on mange et on dort comme des gamins de trois ans, soit on fait les hommes.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Im Keith
β BETA
PROFIL

get to know me
02/07/2016
207
97
23
09/04/1994
Jooheon

Plus qu'une passion, un mode de vie... manger.

Voir le profil de l'utilisateur ◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    Ven 8 Juil - 0:08


 you still are a bastard
(linn)



Et voilà qu'il retire sa serviette. Linn. Yoon Linn. Tout nu. Devant moi. A la limite de la crise de tachycardie, je le regardais avec envie, un brin gêné. C'était la première fois que je me retrouvais dans cette situation où l'homme dont j'étais certain d'être amoureux se trouvait nu à mes côtés. Je sursaute et voilà qu'il m'allume. Il veut me manger? Alors qu'attend-t-il? Je l'écoutais me faire sa déclaration peu conventionnelle dirons-nous tandis que je sentais le désir monter en moi. Plus il parlait et plus mes joues se teintaient de rouge, me mordant la lèvre inférieur. Timidement, je m'avançais vers lui lorsqu'il me donna son top départ. Je lui prenais la main, lui adressant un sourire timide. Délicatement je posais sa main sur mon entre-jambe, lui faisant sentir du bout des doigts qu'il n'était pas le seul a désirer l'autre mais aussi pour répondre à l'une de ses envies, celle de sentir à quel point je le désirai. Je soupirai, m'avançant contre son oreille pour murmurer. "Mes mots ne suffiront pas à décrire à quel point j'ai envie de toi." J'avançais mon visage vers sa peau, celle de son cou, où je commençais à l'embrasser, semant des baisers tandis que mes mains se baladaient sur son buste. Mes yeux changeaient de couleur sous l'excitation alors que je dévorais sa peau, la faisant découvrir à mes lèvres, à mes doigts. Je le tirai contre moi, sur mes genoux alors qu'un premier coup de hanche se faisait sentir. Je respirai fort, trop fort. Je m'arrêtais pour le regarder, me mordant la lèvres inférieure Ma main gauche étaient remontée à sa joue pour la lui caresser. "Tu es tellement beau, Linn." Que je lui murmurai avant de cueillir ses lèvres. Je l'embrassais avec fougue alors qu'à l'instant, mes caresses avaient été douces, là je me faisais bestiale, animal. Je dérivais à sa joue, puis son cou. Malgré le fait que j'étais tout habillé, mes hanches commençaient à bouger pour faire sentir à l'humain présent sur mes genoux le désir que je ressentais. Je lui attrapais l'épaule gauche, mon regard dérivant vers cette dernière. Je regardais de près la marque indélébile que son oncle avait posé sur lui avant de sourire. Doucement, très doucement, je venais embrasser son épaule, caressant du pouce les marques de dent de l'animal. Je levais la tête à nouveau vers l'humain, déposant un baiser chaste sur sa joue. "Je t'aime Linn, de tout mon être et là, j'ai envie de toi, de te faire l'amour comme jamais personne ne te l'as fait, j'ai envie de t'offrir ce que j'ai gardé précieusement, en gage de me sincérité."  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PROFIL

get to know me
◆ ◆

MessageSujet: Re: (18+) you still are a bastard (keith)    

Revenir en haut Aller en bas
 

(18+) you still are a bastard (keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Seoul :: Jwaigui Kkot-